​Informations destinées aux parents dans le Canton de Neuchâtel – Coronavirus (Covid-19)

Retour à la page d'accueil "Coronavirus"

Cette page consacrée aux lieux de formation, écoles, aux institutions d’accueil extrafamilial pré et parascolaire et aux institutions d'éducations d'éducation spécialisée est actualisée en fonction de l'évolution de la situation.

Version du 28.11.2021 à 19h45

Table des matières


Structures d'accueil

Vous retrouverez ci-dessous la directive d'hygiène sanitaire pour les institutions dans sa dernière version disponible.

Téléchargements

Directive d'hygiène sanitaire pour les institutions (version du 15 novembre 2021)


École obligatoire

Vous trouverez ci-dessous le plan de protection concernant l'école obligatoire. Ce plan de protection maintient un dispositif rigoureux qui est en vigueur depuis plusieurs mois.

En fonction de l'évolution de la situation sanitaire et pour réduire les risques de transmission du virus, de nouvelles mesures pourraient être prises très prochainement par les autorités.

Téléchargements

Plan de protection et indications à l'attention des directions et du corps enseignant (version 25 novembre 2021)


Postobligatoire

Vous trouverez ci-dessous le plan de protection concernant le postobligatoire secondaire 2 et tertiaire B. Ce plan de protection maintient un dispositif rigoureux qui est en vigueur depuis plusieurs mois.

En fonction de l'évolution de la situation sanitaire et pour réduire les risques de transmission du virus, de nouvelles mesures pourraient être prises très prochainement par les autorités.

Téléchargements

Communication du 22 septembre 2021 à l'attention des membres des directions et du corps enseignant des lycées et des établissements de formation professionnelle du canton

Concept de protection au Secondaire II et tertiaire B neuchâtelois (état au 22.09.2021)


FAQ Tests ciblés dans les écoles et les crèches

  • Pour les enfants d'âge scolaire, les tests effectués lors d'investigation ciblée (une seule classe/un seul groupe) sont effectués par une équipe mobile NOMAD ou, dans de rares cas, dans les centres de test du canton. Dans ce dernier cas, les parents, sur demande du médecin cantonal, prennent rendez-vous et accompagnent leur enfant dans le centre de test de leur choix. Il peut s'agir de tests PCR ou antigéniques suivant le centre de test. Le type de prélèvement dépend du centre de test et de l'âge de l'enfant (salivaire ou nasopharyngé –par le nez-).

    Lorsque c'est l'équipe mobile NOMAD qui se déplace pour une classe ou si plusieurs classes/groupes sont concernées, les tests sont des tests PCR salivaire. Ils consistent en un prélèvement indolore de salive dans la bouche (à l'intérieur des joues, sur et sous la langue) à l'aide d'un écouvillon, une sorte de coton-tige. Ces tests sont moins invasifs.

    Pour les enfants d'âge préscolaire, les tests sont effectués directement en crèche ou dans un autre lieu adapté, par une équipe mobile NOMAD spécialement formée. Les parents sont avertis au préalable de la tenue de ce dépistage par la direction de la structure et peuvent être présents. Les tests réalisés sont également des tests PCR salivaires.

  • À partir de deux cas d'enfants ou d'un cas d'adulte et un cas d'un enfant dans une même classe/un même groupe à moins de 10 jours d'intervalle, le service de la santé publique est alerté par la direction de l'école ou de la crèche. Une enquête est réalisée afin de déterminer si la transmission a eu lieu dans le domaine privé ou a pu se faire au sein de la collectivité. Dans ce dernier cas, un dépistage ciblé peut être indiqué.

    En milieu scolaire, il se fera soit uniquement pour la classe touchée, soit plus largement dans l'école notamment en fonction de la circulation des élèves, des contacts entre eux, de l'existence de cours communs ou de la présence de cas dans d'autres classes. En cas de dépistage ciblé sur une seule classe, il peut être demandé aux parents de se rendre dans un centre de dépistage du canton.

    Pour les structures d'accueil préscolaire (crèches), une évaluation est faite notamment par rapport aux interactions entre les différents groupes d'enfants, la configuration du lieu d'accueil et les affectations des éducateurs. L'analyse effectuée permet de cibler le ou les groupes d'enfants et d'adultes à tester par l'équipe mobile.


  • Les dépistages ciblés (1 classe/1 groupe) ou les dépistages ciblés élargis (plusieurs classes/groupes dans une même collectivité) ont pour objectif de renseigner sur l'étendue de la flambée et de pouvoir la contrôler. L'arrivée de nouveaux variants du virus, plus contagieux, oblige à être particulièrement vigilant et à rechercher également les personnes asymptomatiques. En effet, chez ces dernières, les symptômes peuvent être légers et banalisés.

  • Lors d'une alerte en milieu préscolaire ou scolaire, il est d'usage de ne réaliser qu'un test. Un deuxième test peut être demandé si la flambée de cas revêt une certaine importance.

  • L’utilisation des différents types de test a été validée par l’Office fédérale de la santé publique. La sécurité et la traçabilité des tests sont garanties. La fiabilité des tests PCR salivaires est identique à celle des tests PCR nasopharyngés.

  • Pour les jeunes enfants, il s’agit d’un prélèvement salivaire, dans la bouche (à l’intérieur des joues, sur et sous la langue) à l’aide d’un écouvillon, une sorte de coton-tige. Ce test est sans douleur et non invasif. Par ailleurs, lors des dépistages réalisés en milieu scolaire, les enseignant-e-s de vos enfants et les infirmières scolaires seront présent-e-s. Grâce à leurs compétences pédagogiques et le fait qu’ils connaissent chaque enfant, ils pourront adapter les informations données et le processus de prélèvement, en apportant par exemple un côté ludique. Les retours d’expérience sur les tests salivaires effectués sur cette tranche d’âge sont très bons.

  • Oui.

    En milieu scolaire, en cas de dépistage lié à une seule classe, les parents reçoivent, par l'intermédiaire de la direction de l'école, un courrier du médecin cantonal avec toutes les indications nécessaires (demande de test et éventuellement mise en quarantaine de la classe).

    En cas de dépistage ciblé réalisé à l'école ou dans une crèche, tous les représentants légaux des enfants concernés sont avertis par la direction de l'école ou de la crèche avant le dépistage. La plupart du temps l'annonce aux parents se fait la veille ou 48h avant.

    Dans tous les cas, les résultats seront transmis aux parents, raison pour laquelle vos coordonnées téléphoniques et e-mails sont demandées.

  • Les résultats négatifs sont communiqués par SMS ou par courriel. Les résultats positifs sont communiqués par téléphone dans les meilleures délais, au maximum dans les 72 heures.

  • Si vous refusez le dépistage proposé à l'école ou en crèche, il pourrait vous être demandé de faire dépister votre enfant par son pédiatre, son médecin traitant ou dans un centre de test cantonal.

    Si vous refusez tout test de dépistage, le médecin cantonal peut ordonner une quarantaine de votre enfant afin d'éviter tout risque de transmission.



  • Le laboratoire en charge de l’analyse des prélèvements a besoin de connaître le nom de l’assurance-maladie de votre enfant pour obtenir le remboursement de sa prestation d’analyse par les assureurs. Le test n’entraîne donc aucun frais pour vous.

  • Les tests effectués lors de ces dépistages, tout comme l'ensemble des mesures prises pour contrôler l'épidémie, sont à la charge de l'État de Neuchâtel ou de la Confédération. Pour les parents, ces prestations sont gratuites. 

  • Les échantillons sont conservés quelques jours pour réaliser d’autres recherches éventuelles en cas de test positif (séquençage génétique du virus pour déterminer si c’est un variant). 

Statistiques COVID-19 en milieu scolaire