Santé et migration


Une partie de la population migrante a un accès limité, voire insuffisant aux offres de promotion de la santé et de prévention. Cela peut avoir des répercussions graves sur sa santé. C'est la raison pour laquelle plusieurs prestations et projets sont mis en place, visant à permettre notamment aux populations migrantes d'avoir un accès équitable aux prestations générales, ou leur offrant des prestations spécifiques en fonction de leurs besoins.

Cours de préparation à la naissance destinés aux femmes migrantes (avec traduction)

Le service de la santé publique souhaite renforcer l'égalité des chances en matière de santé des populations à besoins spécifiques. C'est le cas des cours de préparation à la naissance destinés aux femmes migrantes. Ces cours ont été conçus en étroite collaboration avec la maternité du Réseau Hospitalier neuchâtelois – RHNe et avec les partenaires de terrain.

Actuellement les cours peuvent être donnés avec une traduction en Tigrigna, Somali et, au besoin, en Arabe. 

Tous les renseignements concernant les dates des prochains cours auprès de la maternité du RHNe (+41 32 919 44 68)

Flyer en français

Vous pouvez en avoir un aperçu dans l'émission Placebo de Canal Alpha consacrée à l'accueil des migrant-e-s à l'hôpital.





  • ​L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) entre 2010 et 2011 a financé des analyses pour évaluer les besoins d’offres cantonales en matière de prévention et de promotion de la santé. L’objectif est de déterminer si ces offres prennent aussi en compte la population migrante, et, selon les résultats, de proposer des améliorations. L’appel d’offre est soutenu par la Fondation Promotion Santé Suisse et l'Association suisse des responsables cantonaux pour la promotion de la santé (ARPS).

    Dans ce cadre, les cantons de Fribourg, du Jura et de Neuchâtel ont mandaté le Forum suisse pour l’étude des migrations et de la population (SFM) de l’Université de Neuchâtel pour mener une étude afin d’évaluer dans quelle mesure les offres générales de prévention et de promotion de la santé permettent de toucher la population issue de la migration.

  • ​Les connaissances scientifiques actuelles en matière de santé mettent en lumière un important gradient social en matière de santé d'une part et, d'autre part, la portée de l'impact du parcours migratoire sur l'accès à la santé. La prise en compte de l'égalité des chances gagne donc en importance en matière de santé publique et la sensibilité y relative s'est largement accrue, également dans le Canton de Neuchâtel.

    Au niveau de la Confédération, cette sensibilité accrue s'est traduite par le soutien aux analyses cantonales en matière de promotion de la santé, puis, dès 2014, par un appel d'offres émanant de l'OFSP en collaboration avec l'Association des responsables cantonaux de la prévention et promotion de la santé (ARPS): "Mesures de promotion de la santé et de prévention axées sur les migrant-e-s dans les cantons".

    Sur le plan cantonal, cela se traduit notamment par:

    1. la réalisation, avec le soutien de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), d'une étude intercantonale JU-FR-NE sur les besoins des populations migrantes en matière de promotion de la santé;
    2. la définition de la prévention et de la promotion de la santé comme étant une priorité du programme de législature;
    3. l'élaboration d'un programme cantonal d'intégration quadriennal (PIC) où le thème de la santé est traité de manière transversale dans les différents domaines du PIC sans être un domaine à part entière;
    4. l'inscription d'un chapitre à part entière sur l'égalité des chances dans le document stratégique de la prévention et promotion de la santé cantonale (encore en cours de rédaction);
    5. la mise en place d'un concept d'amélioration de l'accès aux soins et de promotion de la santé dans les centres pour requérants d'asile;
    6. l'accroissement des collaborations interservices dans ce domaine, notamment entre le Service de la cohésion multiculturelle (COSM), le Service des migrations (SMIG) et le Service de la santé publique (SCSP).

     

    Demande phase I

    Rapport phase I

    Demande phase II

  • ​Avec migesExpert.ch, la Croix-Rouge suisse a lancé un site destiné aux professionnels qui, dans le cadre de leur travail, sont amenés à traiter, conseiller ou accompagner des personnes ayant un parcours migratoire. Il met à disposition des informations qui aident les médecins à trouver un interprète, prendre en compte, dans le cadre du traitement, les éléments inhérents au contexte migratoire, ou encore à cerner les aspects juridiques relatifs à la couverture d'assurance au regard du statut de séjour.