Covid-19: organisation et tenue de manifestations

Retour à la page d'accueil "Coronavirus"​

Mise à jour le 03 avril 2020, 09h50

Questions fréquentes

Manifestations et établissements

Depuis le 16 mars 2020, le Conseil fédéral interdit les manifestations publiques et privées. Les manifestations sportives et les activités associatives en font partie. Tous les établissements accessibles au public sont également fermés, en particulier :

  • les magasins et les marchés

  • les établissements de restauration

  • les bars, les discothèques, les boîtes de nuit et les salons érotiques

  • les établissements de divertissement et de loisirs, en particulier les musées, les bibliothèques, les cinémas, les salles de concerts, les théâtres, les casinos, les centres sportifs, les centres de fitness, les piscines, les centres de bien-être, les stations de ski, les jardins botaniques et zoologiques et les parcs animaliers ainsi que les congrès, les cirques, les fêtes, les carnavals, les manifestations politiques, les fêtes de villages et de quartiers, les jubilés d'entreprises, les cultes, les messes, les assemblées générales, les portes-ouvertes, les cours de conduite, patinoires, salles de jeux (bowling, billard, jeux d'arcades, etc.), domaines skiables, salons de toilettage 

  • les établissements proposant des prestations impliquant un contact physique étroit (salons de coiffure, de massage, de tatouage, de beauté, de bien-être, les solariums, les services d'escort et de prostitution)

  • les campings

L'interdiction ne s'applique pas aux établissements et aux manifestations suivants :

  • les magasins d'alimentation et les commerces qui proposent des denrées alimentaires et des biens nécessaires à la vie quotidienne (p. ex. kiosques, magasins de stations-service, boulangeries, boucheries, poissonneries, commerces de vins et spiritueux, presse, alimentation et produits de soins pour animaux, tabac, CBD, e-cigarettes, hygiène et papeterie, médicaments, articles de droguerie, papier toilette, dentifrice, bandes hygiéniques, pampers, produits de douche, mousse à raser, produits de nettoyage, argent, essence, téléphones mobiles)
  • les services de restauration pour les clients des hôtels, les cantines d'entreprises, les services de livraison de repas et les établissements de restauration rapide (dans ces derniers, la clientèle ne doit pas pénétrer dans les locaux, ni pour commander, ni pour retirer une commande)

  • les pharmacies, les drogueries et les magasins de moyens auxiliaires médicaux (p. ex., lunettes, appareils auditifs)

  • les bureaux de poste et les agences postales ainsi que les bureaux de change et de transfert d'argent (western union)

  • les points de vente des opérateurs de télécommunication

  • les banques

  • les stations-service

  • les gares et autres établissements de transports publics, y compris les services de location de véhicules

  • les services de réparation de véhicules

  • l'administration publique

  • les service du domaine social (p. ex. foyers, centres de jour, ateliers)

  • les cérémonies funéraires se déroulant dans l'intimité de la famille

  • les établissements de santé tels que les hôpitaux, les cliniques et les cabinets médicaux ainsi que les cabinets et les établissements des professionnels de la santé selon la législation fédérale et la législation cantonale

  • les hôtels et les autres établissements d'hébergement (p. ex. les auberges de jeunesse, les B&B) et places de stationnement pour caravanes et camping-cars, prévues pur une location durable ou pour les gens du voyage 

Dans tous les cas, les mesures d'hygiène et de distance ainsi que les recommandations de l'OFSP doivent être strictement respectées et appliquées. Les exploitations autorisées doivent être organisées de manière à et en gardant bien à l'esprit que tout doit être mis en œuvre pour freiner la propagation du virus.

Dans des situations particulières, les cantons peuvent accorder des exceptions limitées à cette interdiction. Une telle exception doit être justifiée par un intérêt public prépondérant (p. ex., manifestations visant à l'exercice de droits politiques, établissements de formation et en cas de problèmes d'approvisionnement) et de vastes mesures de prévention doivent être appliquées.

Cette réglementation vaut jusqu’au 19 avril 2020.

Plus d'informations sur le site de l'OFSP


Questions fréquentes commerces et manifestations