Covid-19: commerces et manifestations

Retour à la page d'accueil "Coronavirus"​

Mise à jour le 06 juillet 2020, 16h30

Pour des questions relatives aux aides pour les employé-e-s, les employeurs-euses et indépendant-e-s vous accéderez à l'information souhaitée sous "économie et emploi"

Manifestations et établissements


Vous trouverez toutes les informations concernant les manifestations et les établissements directement sur le site internet de la confédération (lien ci-dessous).


Plan de protection obligatoire pour toutes les manifestations publiques​

Depuis le 6 juin, tout organisateur-trice de manifestations publiques et sportives doit prévoir un plan de protection sanitaire. Ce plan doit être soumis aux autorités cantonales. Chaque organisateur-trice est responsable de veiller à l'application des mesures sanitaires définies. Si la distanciation sociale de 1.5 mètre ne peut pas être respectée et que le port du masque n'est pas envisageable, la collecte des coordonnées des participant-e-s est obligatoire.

Vu l'évolution favorable de la situation épidémique en Suisse, la Confédération a autorisé, dès le 22 juin 2020, l'organisation de manifestations jusqu'à 1000 personnes. Malgré ces récents assouplissements, une application stricte des mesures de distanciation sociale et d'hygiène reste de mise. Des cas de la Covid-19 sont encore recensés. Certaines mesures doivent donc être mises en œuvre afin de pouvoir rapidement circonscrire une éventuelle seconde vague.

Par conséquent, chaque organisateur-trice doit élaborer un plan de protection pour garantir la sécurité de toutes et tous pendant la manifestation prévue. Ce plan doit être soumis au service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV). Cette demande concerne uniquement les manifestations publiques et sportives qui prévoient d'accueillir entre 30 et 1000 personnes.

Dans le cadre de ce plan de protection, chaque organisateur-trice doit désigner une personne responsable qui veillera au respect des mesures de protection définies et qui assurera le contact avec les autorités avant, pendant et au besoin après la manifestation. Le SCAV se tient à disposition de chaque organisateur-trice par téléphone au 032 889 68 30 ou par courriel à l'adresse électronique scav.mp@ne.ch pour leur fournir les informations complémentaires utiles à l'élaboration de ces plans. Le site internet du SCAV (Manifestations publiques - République et canton de Neuchâtel) informe dans le détail.

Protéger les participant-e-s grâce aux enquêtes d'entourage

Dans les cas où la distanciation sociale ne peut pas être respectée, d'autres moyens de protection doivent être mis en œuvre comme le port d'un masque par toutes et tous les participant-e-s ou la mise en place de parois de séparation. Si ces moyens de protection ne peuvent pas être mis en œuvre, les organisateur-trice-s doivent impérativement tenir une liste avec noms, prénoms, lieu de domicile et numéros de téléphone de toutes et tous les participant-e-s. Toute autre information utile à des fins de traçage des contacts, comme les heures d'arrivée et de départ, les numéros de tables, de sièges, de secteurs, etc., doit également être saisie.

Ces données personnelles doivent être conservées 14 jours et mises à disposition des autorités sanitaires en cas de besoin. Les personnes ayant été en contact étroit avec une ou des personnes atteintes de la maladie pourront ainsi être retrouvées et mises en quarantaine si nécessaire.

Obligation d'assurer la traçabilité dans les bars, clubs et discothèques

Le Conseil d’État rappelle l’obligation pour les établissements de respecter les plans de protection et de mettre en place un système permettant d’assurer la traçabilité des contacts. Pour les discothèques et bars « debout », les tenanciers ont l’obligation d’identifier formellement leurs client-e-s au moyen de la présentation d’une pièce d’identité ou par l’utilisation d’applications spécifiques à disposition des professionnels de la branche. Pour le moment, le Conseil d’Etat s’en tient à cette injonction en souhaitant pouvoir éviter des mesures plus importantes telles que des restrictions horaires ou des fermetures d’établissements. En effet, la fiabilité des données recueillies est primordiale pour permettre de réaliser le traçage et les enquêtes d’entourage en cas de détection d’un cas positif de coronavirus. Il est aussi essentiel que les client-e-s appliquent scrupuleusement les mesures de protection individuelles (gestes barrières, distance sociale et port du masque lorsque cela est nécessaire) et participent activement aux moyens mis en œuvre pour assurer la traçabilité des contacts. 


Principes pour les manifestations privées

Les organisateur-trice-s de manifestations privées (mariages, anniversaires, réunions de famille, répétitions des sociétés de musique, chorales, etc.) ne doivent pas élaborer de plans de protection mais les règles de distance sociale et d'hygiène doivent être respectées. S'il n'est pas possible de les respecter, la collecte des coordonnées personnelles des participant-e-s doit également être effectuée.

Voir aussi

Site "Manifestations publiques" sur le site internet du service de la consommation et des affaires vétérinaires