Covid-19: Autotests

Retour à la page Coronavirus | Retour à la page Tests et symptômes

Chaque semaine, les mardis par exemple, on se teste contre le Covid-19

Les autorités sanitaires proposent à toutes les Neuchâteloises et tous les Neuchâtelois de se tester chaque mardi au moins et ce jusqu'à l'été. En identifiant un jour par semaine au minimum pour pratique un test, cela permet de garantir une régularité et de développer une habitude. Cela est essentiel car la fréquence hebdomadaire des tests de dépistage est un moyen pour déceler des infections chez des personnes non symptomatiques et briser ainsi les chaînes de transmission. Pour rappel, un éventuel résultat positif doit être confirmé par un test PCR en se rendant dans une pharmacie, dans un centre de dépistage ou dans un cabinet médical (voir liste).



Chaque test compte : inscrire anonymement le résultat de son autotest

Les personnes qui se testent peuvent inscrire de manière anonyme le résultat de leur autotest et contribuer ainsi au suivi de la situation. 


Sélectionnez une date dans le calendrier.






  • Nombre d'autotests annoncés: 3301


Pour rappel, un résultat d'autotest négatif n'exclut pas complètement une infection au coronavirus. En cas de résultat négatif, il est donc nécessaire de continuer à respecter les gestes barrières et les règles d'hygiène.

L'autotest antigénique :

  • est uniquement destiné aux personnes ne présentant pas de symptômes ;
  • complète les mesures de protection existantes ;
  • vous permet de disposer du résultat dans les 15 à 20 minutes et ce résultat est valable pendant 24 heures. ;
  • ne doit pas être utilisé:
    • en présence des symptômes du coronavirus, 
    • après un contact avec une personne testée positive, 
    • si l'on se trouve en quarantaine, 
    • si l'on souhaite rencontrer des personnes vulnérables;
    • si vous entrez en Suisse et que vous avez besoin d’un résultat négatif pour cela.
  • dans ces cas-là, il est nécessaire de se faire tester auprès d'un-e professionnel-le (centres de test, pharmacies ou cabinets médicaux).

Les autorités sanitaires comptent sur la participation active de chacun-e. Avec les autotests, la population peut jouer un rôle concret pour couper les chaînes de transmission.