Vivre à domicile

Image_DepliantVivreDomicile.png

Vivre à domicile sereinement

De nombreuses possibilités existent dans le canton pour permettre  aux personnes présentant des fragilités de vivre chez elles aussi longtemps que possible. Le nouveau dépliant « Vivre à domicile », édité par le Service cantonal de la santé publique, dresse un aperçu des offres d'aide et de soins à domicile, de foyers de jour, d'hébergements de court séjour et d'appartements avec encadrement. 


Que vous viviez chez vous ou en appartement avec encadrement, de nombreuses possibilités existent pour vous soutenir dans votre vie quotidienne, lorsque des fragilités apparaissent. Vous pouvez par exemple faire appel à une organisation d'aide et de soins à domicile si vous avez besoin de soins ou d'aide dans les tâches quotidiennes. 

Si vous vous sentez isolé-e, vous pouvez également fréquenter un foyer de jour une ou plusieurs journées par semaine. Celui-ci propose le partage des repas en commun et des activités diversifiées pour favoriser les liens sociaux et le maintien d'une autonomie à domicile.

Et si vous êtes temporairement fragilisé-e à la suite d'une hospitalisation ou d'un événement brusque, l'offre d'hébergement court séjour pourrait vous intéresser. Elle permet de reprendre des forces et de retrouver votre autonomie principalement après une hospitalisation.

Toutes ces offres permettent également de soulager les proches aidants qui ont besoin d'un moment de répit. Il peut effectivement arriver que ces derniers se sentent épuisés ou dépassés par l'accompagnement d'un proche. 

Aides et soins à domicile

  • Les prestations d'aide et de soins à domicile sont dispensées principalement dans le canton par NOMAD (établissement cantonal de droit public), par des organisations d'aide et de soins à domicile privées et par des infirmier-ère-s indépendant-e-s.

    Les prestations relèvent de la LAMal (soins de longue durée) ou du droit cantonal (aide à domicile). Les soins de longue durée comprennent les prestations d’évaluations et conseils, les soins techniques et les soins de base. L’aide à domicile comprend notamment l’aide au ménage, l’aide aux repas ou la livraison de repas à domicile, l’aide aux déplacements, l’aide à la lessive.

    D’autres prestations spécialisées relèvent également de ce domaine, comme les prestations d’ergothérapie, ou les soins spécialisés en diabétologie.

    La planification médico-sociale anticipe un fort développement des prestations d’aide et de soins à domicile, à mettre en rapport avec le « virage ambulatoire » préconisé, d’une part, et avec le vieillissement de la population, d’autre part.

    Le développement sera autant quantitatif que qualitatif, puisque de nouvelles prestations viendront s’ajouter à celles dispensées aujourd’hui, qui pourront également être fournies sur des plages horaires plus étendues.

    Le plan d’action stratégique de NOMAD renseigne sur les évolutions que l’établissement cantonal a préparées pour son propre développement.

Foyer de jour

  • Le foyer de jour est destiné à la personne âgée qui souffre de dépendances fonctionnelles et/ou de troubles cognitifs légers à sévères. Y sont offertes des prestations d'accompagnement social​, de soins, thérapeutiques et d'animation socioculturelle dispensées par des professionnels et adaptées à chaque situation individuelle. 

    Ces prestations sont fournies durant la journée, de manière temporaire ou régulière. Elles aident à pallier aux difficultés fonctionnelles et/ou cognitives en renforçant l'autonomie de la personne accueillie. L'objectif est également d'apporter un moment de répit aux proches aidants.

    Avant son admission, la personne âgée sera renseignée par le prestataire à travers un contrat d'accueil sur l'ensemble des prestations fournies et leur mode de financement (à sa propre charge, financement par la caisse-maladies, les assurances sociales, etc.).

  • Plusieurs foyers de jour proposent ces prestations, ils sont intégrés ou proches d’un établissement médico-social ou, au contraire, totalement indépendants. Ils sont au bénéfice d’une autorisation d’exploiter octroyée par le Département en charge de la santé et ont la possibilité de conclure un contrat de prestations avec l’État.

    Parmis les structures existantes, certaines dispensent des soins et/ou accueillent exclusivement des personnes atteintes de troubles cognitifs modérés à sévères (mission de psychogériatrie).

    Liste des foyers de jour 

  • Si vous êtes bénéficiaire d’une rente AVS ou AI, vous pouvez déposer une demande de prestations complémentaires (PC) à l’agence régionale de votre commune de domicile. Pour y avoir droit, les dépenses reconnues (forfait pour la couverture des besoins vitaux, le loyer et les frais accessoires) doivent être plus élevées que les revenus déterminants (rentes, intérêt, part de fortune). La prestation complémentaire versée mensuellement correspond à la différence entre les deux montants.

    En cas de droit aux prestations complémentaires, les frais d’aide, de soins et de tâches d’assistance peuvent être remboursés jusqu’à montant maximal de 45 francs par journée, pour autant que le foyer de jour ait conclu un contrat de prestations avec l’État.

    De plus amples informations peuvent être obtenues ici.

Hébergement court séjour

  • Il s’agit d’un hébergement temporaire au sein d’un établissement médico-social ou d’une unité qui est spécifiquement dédié et autorisé par le Département en charge de la santé. L’hébergement est limité selon l’objectif du séjour.

    Ce type d’hébergement s’adresse à la personne âgée à domicile qui nécessite des soins après un séjour hospitalier, un accueil immédiat suite à un événement brusque ou dont le proche aidant a besoin d’un temps de répit. Y sont offertes des prestations d’accompagnement social, de soins, thérapeutiques et d’animation socioculturelle dispensées par des professionnels et adaptées à chaque situation individuelle. Elles sont principalement axées sur le retour à domicile.

    Avant son admission, la personne âgée sera renseignée par l’établissement à travers un contrat d’hébergement sur l’ensemble des prestations fournies et leur mode de financement (à sa propre charge, financement par la caisse-maladie, les assurances sociales, etc.).

  • ​Actuellement, trois établissements sont mandatés par le Département en charge de la santé pour la mission de court-séjour. L’objectif à moyen terme est d’offrir prochainement ces prestations de manière plus ciblée dans les régions du Val-de-Travers et du Val-de-Ruz.

    Liste des hébergements court séjour

    Ces institutions ont conclu un contrat de prestations avec l'État et jouissent d'une reconnaissance d'utilité publique.

    La facturation du prix de pension s’effectue comme pour un établissement de long séjour ou une pension ( voir : Quelles sont les prestations comprises dans le prix de pension?, Comment s'effectue la facturation d'un EMS reconnu d'utilité publique?, Aides financières à la personnes et Aides individuelles : lien).

    Quelques structures ne proposent que des prestations occupationnelles en journée et accueillent  des personnes atteintes de pathologies spécifiques.