Animaux de rente

Depuis le 1er janvier 2020, les moutons et les chèvres doivent être identifiés au moyen de deux marques auriculaires officielles. Ils doivent également tous être inscrits à la banque de données sur le trafic des animaux (BDTA). Le but est d'améliorer la traçabilité des moutons et des chèvres, condition indispensable pour lutter efficacement contre les épizooties, notamment le piétin.

Le piétin est une maladie très répandue chez les moutons, qui cause beaucoup de dégâts (frais de traitements et pertes de production). Elle est très douloureuse pour les animaux, qui boitent fortement et qui finissent par pâturer sur les genoux. Le piétin est une maladie bactérienne, extrêmement contagieuse, qui provoque une pourriture puis un décollement des onglons. Un programme de lutte ambitieux contre cette maladie pourrait être mis sur pied au niveau national prochainement. Visionnez la vidéo :

https://www.blv.admin.ch/blv/fr/home/tiere/tierseuchen/uebersicht-seuchen/alle-tierseuchen/moderhinke.html

Pietin_lutte.pdf

Pietin_info_maladie_.pdf

Recap_trafic_ovin_caprin_2020.pdf

BDTA_ovin_caprin_2020.pdf


Enregistrement - identification

Qui est concerné ?

Tous les détenteurs d'animaux de rente doivent se faire enregistrer et identifier leurs animaux.

Quelles espèces ?

Les bovins, les chevaux, les moutons, les chèvres, les porcs, les abeilles, le gibier détenu en enclos, les volailles.

Où s'annoncer ?

Toutes les annonces sont à faire auprès du Service de l'agriculture. Celui-ci prendra les renseignements nécessaires et vous enregistrera dans la banque centrale suisse des animaux de rente (BDTA).

Et ensuite ?

Vos animaux doivent être identifiés : les bovins, les chèvres et les moutons portent deux marques auriculaires, les porcs, le gibier portent une marque auriculaire, les chevaux sont identifiés par une puce électronique, les ruchers sont munis d'un numéro bien visible de l'extérieur.

Tous les déplacements de bovins, chèvres, moutons et de chevaux doivent être annoncés à la banque de données sur le trafic des animaux (BDTA) ; pour les porcs, seuls les arrivées d'animaux doivent être annoncées.

Vous devez tenir à jour un registre de vos animaux; toutes les naissances, les arrivées, les déplacements, les sorties et les pertes d'animaux doivent y figurer.

Pour chaque déplacement de bovins, de moutons, de chèvres ou de porcs, vous devez vous munir d'un document d'accompagnement officiel que vous aurez au préalable complété avec les indications requises.

 

Contrôles officiels

Pourquoi des contrôles ?

La Suisse doit démontrer que ses exploitations respectent les législations vétérinaires. Cela lui permet d'exporter ses produits agricoles et agro-alimentaires sans encombre vers l'Union européenne. A l'interne aussi, ces contrôles permettent de vérifier que les lois sont respectées.

Qui les effectue ?

Dans le canton de Neuchâtel, l'ANAPI (Association neuchâteloise des agriculteurs en production intégrée) effectue ces contrôles, sur mandat du SCAV.

Que vérifie-t-on ?

La santé animale, l'hygiène et la santé de la mamelle, l'utilisation et le stockage des médicaments vétérinaires, l'enregistrement, l'identification et la traçabilité des animaux, l'hygiène de la production laitière, la protection des animaux et l'hygiène de la production primaire.

Est-on contrôlé souvent ?

Chaque année, 25% des exploitations sont contrôlées. Les contrôles sont annoncés 24 heures à l'avance. En cas de manquements, des contrôles de suivi peuvent être organisés.

Les contrôles sont-ils gratuits ?

Oui, si tout est en ordre ou si les manquements sont légers et peu nombreux. Dans les autres cas, un émolument est prélevé. Il peut se monter à quelques centaines de francs. Les contrôles de suivi sont en général également facturés.

 

Analyses vétérinaires

Le laboratoire d'analyses vétérinaires du SCAV effectue des analyses pour le monde agricole, les vétérinaires et les chasseurs. A l'exception des chasseurs, il n'effectue pas d'analyses d'échantillons soumis par des particuliers. Depuis le 1er janvier 2015, le laboratoire fait partie du Réseau VET, le réseau des laboratoires vétérinaires officiels de Suisse romande, auquel participent également les laboratoires vétérinaires vaudois et fribourgeois. Ce réseau analyse l'ensemble des échantillons prélevés dans le cadre de la surveillance des épizooties en Suisse romande.

Contact :

SCAV
Rue Jehanne-de-Hochberg 5
2001 Neuchâtel

Tél.  032 889 68 30
Fax  032 889 62 74
Mail scav@ne.ch

Heures d'ouverture :

​Jour ​Horaire
Lundi​ ​07.30 – 12.00 et 13.30 – 17.00
​Mardi ​07.30 – 12.00 et 13.30 – 17.00
​Mercredi ​07.30 – 12.00
​Jeudi ​07.30 – 12.00 et 13.30 – 17.00
​Vendredi ​07.30 – 12.00 et 13.30 – 17.00

 

Estivage

L'estivage dans le canton de Neuchâtel est soumis à des règles légales. Voir la législation en vigueur dans les liens.