Service des ponts et chaussées


Le service des ponts et chaussées (SPCH) est présent sur tout le territoire neuchâtelois. Son siège de Neuchâtel loge l'administration et les bureaux techniques alors que les unités d'exploitation sont géographiquement et stratégiquement situées de manière à répondre efficacement aux besoins de proximité. En 2016, le service a fêté ses 200 ans d'existence.

Afin de mieux répondre aux défis imposés par les changements climatiques, le service dispose depuis avril 2022 d’un nouvel office des cours d’eau et dangers naturels (OEDN), qui regroupe le secteur des lacs et cours d’eau et les compétences cantonales en matière de géologie.


Actualités

 
  • Avis aux propriétaires riverains des routes cantonales

    Les propriétaires riverains des routes cantonales sont rendus attentifs au fait que, conformément à l'art. 68 de la loi sur les routes et voies publiques (LRVP) et à l'art. 30 de son règlement d'exécution (ReLRVP), les branches d'arbres et les haies pouvant pénétrer dans le gabarit d'espace libre des voies publiques, de même que celles qui masquent la signalisation routière ou entravent la visibilité aux abords des carrefours ou des accès privés, doivent être coupées en retrait des bornes ou limites de propriété, au minimum à 0.30 m en localité et 0.50 m hors localité. Pour les trottoirs, la largeur totale doit être dégagée.

    La hauteur des haies ne doit pas dépasser 0.60 m lorsque la visibilité doit être maintenue.

    Par ailleurs les branches d'arbres surplombant les chaussées des routes cantonales doivent être coupées pour laisser un gabarit d'au moins 4.50 m. (routes d'approvisionnement : 4.80 m). Cette hauteur est fixée à 2.50 m pour les trottoirs.

    La carte des routes cantonales et d'approvisionnement est disponible sur le site internet du service des ponts et chaussées (téléchargement possible. voir ci-contre).

    Un délai échéant au 15 novembre 2022 est imparti aux propriétaires pour procéder à l'élagage de leurs arbres et haies, faute de quoi ce travail sera exécuté à leurs frais par les soins du service des ponts et chaussées.

  • En 2021, l'État de Neuchâtel a mandaté le bureau d'ingénieurs Holinger SA pour établir une analyse des risques liés aux dangers naturels dans le canton. Il s'agit d'une étude demandée par la Confédération afin de quantifier les risques et définir des priorités de planification et d'intervention à l'échelle cantonale et fédérale. Cette étude confirme les analyses et mesures réalisées jusqu'à ce jour, notamment dans le cadre du Plan climat. Elle montre que le risque global est réparti de manière très hétérogène sur le territoire cantonal et qu'il est principalement dû au danger d'inondation. En termes financiers, ce risque se monte à plus de 11 millions de francs par an.

    Le rapport du bureau Holinger SA est disponible sur le site internet du service des ponts et chaussées, à l'adresse suivante : https://www.ne.ch/autorites/DDTE/SPCH/danges-naturels-geologie/Pages/accueil.aspx.

  • RC5 Aménagement de mobilité douce entre Saint-Blaise et Cornaux : mise à l’enquête publique du 26 août au 26 septembre 2022

    Dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre du plan directeur cantonal de mobilité cyclable (PDCMC), le Département du développement territorial et de l'environnement a mis à l'enquête publique du 26 août au 26 septembre 2022 la création d'une piste cyclo-pédestre le long de la RC5 entre Saint-Blaise et Cornaux. Une consultation publique s'était déroulée du 25 mars au 14 avril 2022, période durant laquelle le public a pu consulter les plans et informations relatives à ce projet et soumettre ses observations et propositions.

    La mise en œuvre d'aménagements cyclables doit faire l'objet de plans d'alignements, qui visent à réserver l'espace nécessaire à la construction des aménagements souhaités. Cette procédure, soumise à enquête publique, intègre le projet routier et les plans de la piste cyclo-pédestre concernée.

    Le tronçon concerné va être réaménagé en vue d'une augmentation significative de la sécurité des cyclistes et des piétons par la création d'une piste cyclable mixte vélos-piétons d'une largeur de 3 mètres, qui s'insérera du côté sud de la RC5 et qui sera séparée de la route par une banquette herbeuse large de 1 mètre.

    La mise en œuvre de la stratégie cantonale d'amélioration des déplacements à vélo pour une mobilité multimodale durable vise l'amélioration de l'itinéraire reliant Saint-Blaise à La Neuveville, via Cornaux et Cressier.

  • ​Le service des ponts et chaussées va procéder au remplacement de la structure bitumineuse sur l’entier du tronçon situé entre Boudevilliers et Bottes soit environ 750 mètres. Ces travaux permettront le remplacement de la structure bitumineuse qui s’est fortement dégradée durant l’hiver dernier en raison du mauvais état préexistant de la sous-chaussée. La route sera complètement fermée au trafic durant une nuit entière dans la seconde moitié du mois de septembre.

  • ​Le Canton de Neuchâtel et la commune de Val-de-Travers ont planifié conjointement deux projets de réaménagement de cours d'eau à Môtiers. Ces deux projets sont aussi l'occasion de procéder à l'enfouissement de la ligne électrique qui traverse les parcelles, améliorant ainsi la qualité du réseau électrique local. Finalement, quelques travaux d'abattages d'arbres sont nécessaires, arbres qui seront remplacés par des nouvelles plantations dans le cadre du projet.

    Le périmètre de ces projets est inscrit dans la planification stratégique de revitalisation des cours d'eau adoptée par le Conseil d'État en 2016, ainsi que dans le plan directeur cantonal.

  • Consultation publique du 10 juin au 11 juillet 2022 concernant la décision finale d’approbation du projet et du rapport d’impact sur l’environnement : Route principale H18 – La Chaux-de-Fonds (Le Bas-du-Reymond) – Frontière BE (La Cibourg) : évitement est

    Comme annoncé dans la Feuille Officielle N° 23 du 10 juin 2022, la documentation a pu être consultée auprès du service de l'urbanisme de la Ville de La Chaux-de-Fonds jusqu'au 11 juillet 2022. Les informations publiques pouvaient également être visualisées sur le guichet cartographique du SITN (Géoportail du système d'information du territoire neuchâtelois).

  • Le service cantonal des ponts et chaussées (SPCH) a adapté son organisation avec effet au 1er avril 2022 par la création d'un nouvel office des cours d'eau et dangers naturels (OEDN). Mme Myriam Robert a été confirmée dans le poste de cheffe d'office et le nouveau géologue cantonal a été engagé en la personne de M. Giona Preisig.

  • ​Afin de mieux s'ajuster aux défis posés par les changements climatiques, les dangers naturels et les domaines qui leur sont liés, le Conseil d'État a adopté une réorganisation partielle du service des ponts et chaussées (SPCH), qui se traduit par la création d'un office des cours d'eau et dangers naturels (OEDN) englobant l'actuel secteur lacs et cours d'eau dès le 1er avril 2022. Ce nouvel office intégrera à terme les ressources prévues par le plan climat en matière de gestion des dangers naturels notamment.

    Par ailleurs, le géologue cantonal, rattaché depuis 12 ans au service de l'aménagement du territoire (SCAT), rejoindra cet office dans la mesure où les compétences techniques d'un tel profil s'inscrivent parfaitement dans les besoins relatifs aux projets menés et au patrimoine géré par le SPCH. Le géologue cantonal est aussi le répondant cantonal en matière de dangers naturels, tâche qu'il continuera à effectuer de manière complémentaire à la gestion des dangers naturels liés à l'eau, déjà pilotée au sein du SPCH. En revanche, la gestion des plans d'extraction de matériaux demeurera au SCAT.

  • L'opération vise à compléter et remplacer les équipements techniques selon les normes actuelles, ainsi que la construction d'une galerie de sécurité, dans cet ouvrage majeur du Val-de-Travers, qui n'a pas connu de réels travaux d'assainissement depuis son ouverture en 1975. En effet, par suite des tragiques événements survenus dans les tunnels du Mont-Blanc et celui du Gothard, les standards de sécurité ont évolué.

    Hormis une fermeture du trafic au cours du mois d'avril 2022, pour la déconstruction de la dalle intermédiaire, plafond de l'actuel tunnel, une circulation bidirectionnelle pourra être maintenue en permanence à 60 km/h jusqu'à la fin des travaux (prévus sur 3 ans, de mi-mars 2022 au printemps 2025. Voir les informations détaillées du chantier). Une séance d'information publique a eu lieu le 29 mars 2022 à Noiraigue.

    Un itinéraire de déviation par La Tourne a été mis en place du Bas-de-Rosière à Rochefort et inversement, du 1er au 30 avril 2022. Les travaux nécessitant cette fermeture se sont déroulés de 6h à 22h, sans interruption et 7 jours sur 7 afin de raccourcir au maximum la fermeture de cet axe routier. L'ouvrage a finalement pu être rouvert au trafic plus tôt que prévu, à la satisfaction des usagers !

    La seconde phase des travaux, soit l'assainissement du tunnel, permettra de mettre en place un système de captage des eaux suintant à travers la paroi intérieure en béton, de remplacer tous les systèmes de canalisations, de rénover la chaussée et les trottoirs, de remplacer tous les équipements électromécaniques (EES). Ces travaux dureront 2 ans, à partir du printemps 2025 jusqu'en 2027.

  • ​Cet ouvrage arrivant en fin de vie et présentant de nombreuses dégradations structurelles doit être remplacé. La commune saisit l'opportunité de ces travaux pour procéder à un réaménagement des flux de mobilité en prenant en charge le coût supplémentaire d'une promenade mixte piétons-cycles agrémentée de plantations arbustives sur l'ouvrage. Ce tronçon routier sera fermé complètement durant 1 an et demi dès mars 2023.

  • L'Office fédéral des routes (OFROU) a mis en ligne le 4 décembre 2021 un site web consacré au contournement du Locle. Toutes les informations concernant les réalisations du chantier, qui durera une décennie et représente un investissement total d'environ 500 millions de francs, y seront publiées régulièrement. La plateforme propose également des informations sur les enjeux du projet, ainsi que sur des thèmes liés à l'environnement, l'archéologie ou la mobilité douce.

    La solution retenue par la Confédération est un tunnel de 4 kilomètres dont les travaux ont débuté en 2021 et se termineront à l'horizon 2030. Avec ce contournement, le Locle sera mieux connecté au chef-lieu du canton ainsi qu'aux réseaux autoroutiers de Suisse et d'ailleurs.

  • Le dimanche 28 novembre 2021, un objet cantonal et trois objets fédéraux étaient soumis au vote. Sur le plan cantonal, les Neuchâteloises et les Neuchâtelois ont dit « oui » au « Contournement est de La Chaux-de-Fonds par la route principale H18 ». Le Conseil d'État se réjouit de ce vote de la population neuchâteloise qui permettra de réaliser cette importante route de contournement et de décharger le centre-ville du trafic de transit.

    Cet investissement stratégique sera non seulement déterminant dans l'amélioration de la mobilité, de l'espace urbain et de la qualité de vie de la Ville de La Chaux-de-Fonds mais il produira également de fortes retombées positives sur l'emploi, l'économie neuchâteloise et l'attractivité résidentielle des Montagnes neuchâteloises. Cette future réalisation s'inscrit pleinement dans la stratégie Neuchâtel Mobilité 2030 et dans le programme de dynamisation des Montagnes neuchâteloises et du canton.

  • La Chaux-de-Fonds : reconstruction du passage supérieur CFF de Malakoff

    Le remplacement par un nouvel ouvrage du passage supérieur CFF de Malakoff, sis en haut de la rue de l'Hôtel-de-Ville à La Chaux-de-Fonds, a été rendu nécessaire pour répondre aux besoins actuels en termes de mobilité, puisque le passage préexistant était très étroit et présentait des lacunes en termes de sécurité. Cette opération a constitué la première étape de réalisation du projet de contournement est de La Chaux-de-Fonds par la route principale suisse H18. L'opportunité donnée par la fermeture de la ligne Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds entre les mois de mars et novembre 2021 par les CFF pour la réalisation d'importants travaux d'assainissement de la ligne et des ouvrages qui la jalonnent, a été mise à profit pour réaliser l'ouvrage de Malakoff hors trafic ferroviaire entre les mois de mars et août. La ligne 222 La Chaux‑de-Fonds – Les Ponts-de-Martel exploitée par TransN, qui emprunte aussi l'ouvrage de Malakoff, a également été interrompue durant cette période, et remplacée par un service de bus entre la gare de La Chaux-de-Fonds et la gare de La Sagne.

    Une vidéo est disponible de cette reconstruction spectaculaire.

  • Le service des ponts et chaussées va procéder à des travaux importants sur la chaussée depuis l'entrée est du Prévoux jusqu'au Marais des Calame, Il s'agira de corriger le tracé routier et de de mettre le gabarit de la chaussée aux normes sur ce tronçon où le trafic avoisine les 3'000 véhicules par jour. Durant ces travaux, réalisés en plusieurs étapes et par sections d'environ 150 m, le trafic sera réglé en régime bidirectionnel sur une voie et géré par une signalisation lumineuse temporaire.

  • Entre le 21 juin 2021 et le mois d’octobre 2024, le service des ponts et chaussées, en partenariat avec la commune de Val-de-Ruz, va procéder à la reconstruction de la chaussée sur l’entier de la traversée du village de Fontainemelon et de la rue du Bois du Pâquier, à Cernier. Ces travaux permettront d’opérer un réaménagement du gabarit transversal de la chaussée et de créer, sur l’entier du tronçon, un trottoir mixte cycles-piétons à la montée, ainsi qu’une bande cyclable à la descente.

Missions 

  • Construire et aménager le réseau routier cantonal, ainsi que ses ouvrages, reliant les localités entre elles, en tenant compte des interconnexions avec les réseaux des régions voisines.

  • Assurer l'entretien ordinaire, l'exploitation, la viabilité et la pérennité du réseau routier cantonal, ainsi que de ses ouvrages, des cours d'eau cantonaux et des rives des lacs sur territoire neuchâtelois, incluant la problématique des dangers naturels.

  • Étudier et diriger les travaux d'endiguement, de correction, de revitalisation, d'entretien des berges et de curage des cours d'eau.

  • Achever la construction de la route nationale 5 sur le territoire neuchâtelois.

  • Procéder à des revues d'état et des essais de matériaux dans le cadre de l'accomplissement des missions du service et pour le compte de tiers.

  • Mettre en place et entretenir les dispositifs permettant d'assurer la sécurité à l'exploitation du réseau routier et de ses ouvrages.

  • Assainir le réseau routier pour respecter la législation fédérale en matière de bruit routier.

  • Délivrer les concessions, permis et autorisations relatifs à l'utilisation de la force hydraulique et du domaine public cantonal, à l'usage commun et réservé des cours d'eau, à l'extraction des matériaux immergés, à l'exploitation des remontées mécaniques et à la signalisation routière.

  • Notifier les préavis relatifs à des dossiers touchant des domaines et compétences du service.

  • Procéder aux acquisitions foncières nécessaires aux constructions et aménagements projetés par le service.

  • Collecter, contrôler et maintenir les données dans les systèmes d'information routiers.

  • Mettre à jour annuellement les valeurs de charges de trafic sur le plan du réseau routier cantonal.

  • Conseiller les secteurs publics et tiers quant à l'application des législations en matière de marchés publics et/ou relatives aux divers domaines d'activités du service.

Coordonnées

Service des ponts et chaussées

Rue J.-L. Pourtalès 13
2000 Neuchâtel
> Plan d'accès
032 889 67 10
032 722 03 77

Nicolas Merlotti

Ingénieur cantonal