Service des ponts et chaussées


Le service des ponts et chaussées (SPCH) est présent sur tout le territoire neuchâtelois. Son siège de Neuchâtel loge l'administration et les bureaux techniques alors que les unités d'exploitation sont géographiquement et stratégiquement situées de manière à répondre efficacement aux besoins de proximité.

En 2016, le service a fêté ses 200 ans d'existence.

Actualités

 
  • La route cantonale H10 reliant le Val-de-Travers à Rochefort sera totalement fermée au trafic du mardi 7 avril 2020 au jeudi 9 avril en raison de travaux d'entretien forestier pour sécuriser la ligne électrique à haute tension et la route cantonale.

    Des travaux d'entretien forestier pressants seront réalisés du mardi 7 avril 2020 à 6 heures au jeudi 9 avril à 17 heures sur cette route. Groupe E, en collaboration avec le service des ponts et chaussées, doit impérativement procéder à une importante coupe de bois à proximité immédiate de la route, à l'ouest du hameau de Fretereules, et les bois encombrant la chaussée ne peuvent pas être évacués à chaque fin de journée.

    L'entretien régulier des arbres situés sous les lignes électriques ou à proximité immédiate est nécessaire pour garantir à la fois la protection des personnes assurant l'entretien des routes et la sécurité de l'exploitation de la ligne électrique. Cet entretien permet également d'assurer que la forêt joue bien son rôle protecteur contre les chutes de pierres et donc qu'elle garantisse autant que possible la sécurité des usagères et usagers de la route.

    Le trafic transitant habituellement entre le Val-de-Travers et Rochefort sera dévié par le col de la Tourne dans les deux sens. L'accès au hameau de Fretereules sera assuré.

  • ​Dans sa séance du 20 mars 2020, le Conseil d'Etat a promulgué la nouvelle Loi sur les routes et voies publiques (LRVP), dont l'entrée en vigueur est rétroactive au 1er janvier 2020. Ce texte avait été approuvé par le Grand Conseil, le 21.01.2020.

    Le Règlement d'exécution de la loi sur les routes et voies publiques (ReLRVP) a été adopté par le Conseil d'Etat, lors de sa séance du 2 avril 2020. Il vise à préciser l'application de la LRVP sur divers points tels que les gabarits d'espace libre à respecter dans l'espace routier ou sur les trottoirs, la répartition précise de diverses tâches et compétences entre canton et communes, ou encore les principes régissant la pose de signalisation et de réclames routières. Ce règlement permettra une application correcte et unifiée de la LRVP dans tous les domaines liés aux routes.

  • Le service des ponts et chaussées, en partenariat avec la Commune de Val-de-Ruz, procède à d’importants travaux sur la traversée du village de Chézard-Saint-Martin par la RC 1356. Réalisés par étapes, depuis mi-août 2018, ils se poursuivront jusqu’en septembre 2020, par sections d’environ 150 mètres, le trafic alterné étant réglé au travers d’une signalisation lumineuse.

  • ​Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi fédérale sur l'égalité pour les handicapés (LHand), le canton soutient les communes pour mener à bien les nécessaires travaux de mise en conformité des arrêts de bus. Les communes pourront solliciter une contribution à hauteur de 20% du coût des travaux pour chaque arrêt de bus considéré comme prioritaire.

    Tous les documents utiles sont disponibles sur le site internet du canton : www.ne.ch/sctr/LHand.

  • ​Le service des ponts et chaussée (SPCH), la Ville de Neuchâtel et Viteos SA feront procéder à d'importants travaux sur le secteur concerné de l'Avenue du Premier-Mars, qui absorbe un trafic avoisinant les 17'000 véhicules par jour.

    La conduite principale d'eau potable doit être remplacée sur une longueur d'environ 600 m, les arrêts de bus doivent être mis en conformité à la LHand et la structure de chaussée doit être entièrement reconstruite et terminée par la pose d'un revêtement phonique. Les interventions nécessaires se dérouleront en deux étapes.

    Durant toute la durée du chantier, au minimum deux voies de circulation seront maintenues, merci aux usagers de se conformer à la signalisation temporaire mise en place. Les travaux devraient être terminés avant la Fête des vendanges.

  • Une nouvelle loi pour les routes neuchâteloises !

    ​Dans sa séance du 21 janvier 2020, le Grand Conseil a validé par 108 voix pour et 5 abstentions une nouvelle loi sur les routes et voies publiques (LRVP) pour le canton de Neuchâtel. Le rapport « Routes neuchâteloises 2020 » a été bien accueilli et n'a pas donné lieu à de longs débats.

    Dès que la loi aura été promulguée, en principe vers mi ou fin mai, soit après le délai référendaire, elle entrera en vigueur avec effet rétroactif au 1er janvier 2020. Le déclassement prévu de 43 kilomètres de routes cantonales et leur transfert aux communes sera concrétisé le 1er juillet 2020.

    C'est un important dossier mené par le service des ponts et chaussées qui trouve là son épilogue, après neuf années de travail, de collaborations diverses ainsi que d'échanges variés et multisectoriels. Cette nouvelle base légale va dignement remplacer la vénérable loi sur les routes et voies publiques de 1849 qui constituait l'un des plus vieux textes législatifs neuchâtelois ! Elle clarifie notamment les rôles, compétences et responsabilités du canton et des communes dans de multiples domaines.

    Un nouveau mécanisme financier permet à l'ensemble des communes de recevoir annuellement une contribution fixée à 3% de la taxe sur les véhicules à moteur, qui sera calculée selon des critères telles la longueur du réseau routier, la localisation en ou hors localité des routes, ainsi que l'altitude. Les communes se partageront dès lors environ 1,5 million de francs chaque année pour couvrir une part des charges liées aux routes.

    Le rapport « Routes neuchâteloises 2020 » comprend aussi un crédit cantonal d'investissement de six millions de francs, qui a été adopté par le Grand Conseil, pour aider les communes qui recevront des routes cantonales déclassées à assumer les charges de leur réseau routier. En complément à ce crédit, le solde du Fonds des routes communales, auparavant affecté au subventionnement de projets sur routes communales, sera dissout et distribué aux mêmes communes.

  • ​Le 21 juin 2019, les Chambres fédérales ont adopté formellement trois projets majeurs pour la transformation du canton :

    - La création de la ligne ferroviaire directe Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds
    - la réalisation du contournement autoroutier du Locle
    - la réalisation du contournement de La Chaux-de-Fonds

    La phase d'élaboration du projet de détail de l'évitement du Locle étant jugé prioritaire, les travaux devraient débuter à partir de 2021/22. La concrétisation du contournement de La Chaux-de-Fonds débutera à la suite.

    C'est une très belle victoire pour l'attractivité et la prospérité du canton. Ce succès est le fruit d'une politique volontariste du Conseil d'État de complémentarité des modes de transport et de rassemblement des régions via la Stratégie Mobilité 2030. Plébiscitée par la population neuchâteloise et portée par les parlementaires fédéraux, elle a convaincu à Berne.

  • ​Trois importants crédits ont été adoptés le 28 août 2018, qui permettront les chantiers suivants sur les routes cantonales : 

    - l'assainissement du tunnel de La Clusette ;
    - la reconstruction du Grand-Pont de La Chaux-de-Fonds ;
    - la restauration de la RC 1310 entre Les Ponts-de-Martel et La Corbatière.

  • Le Conseil d'État a adopté le 20 février 2017, le plan directeur des rives du lac de Neuchâtel (PDRives), qui s'articule autour de divers objectifs, principes et lignes d'action, déclinés en 26 mesures concrètes. Cinq sont des mesures phares résumant l'essentiel du projet : 

    • Établir et mettre en œuvre la planification stratégique de la revitalisation des cours d'eau et étendues d'eau ;
    • Planifier et mettre en œuvre les sites potentiels pour des projets publics d'envergure ;
    • Optimiser le sentier du lac dans les secteurs identifiés, en s'appuyant sur le droit de marchepied ;
    • Planifier et mettre en œuvre les parcours cyclables sur les rives ;
    • Optimiser l'offre des places d'amarrage pour une meilleure gestion des ports.
  • ​La mobilité douce est l'un des quatre piliers de la stratégie Neuchâtel Mobilité 2030, qui fixe pour objectifs de développer un réseau cyclable cantonal, d'investir dans l'infrastructure et dans la promotion de la mobilité douce et notamment d'augmenter la part modale du vélo utilitaire. Le Conseil d'État présente les nouveaux instruments pour la mise en œuvre de cette politique publique :

    • La Loi sur la mobilité douce (LMD) : nouvelle base légale ciblée sur le vélo ;
    • Le plan directeur cantonal de mobilité cyclable (PDCMC) : feuille de route.

  • ​Le Conseil d'Etat se réjouit des résultats du scrutin : c'est un OUI massif à 77% de la population neuchâteloise et à plus de 60% au plan suisse. Ce vote concrétise la stratégie Neuchâtel Mobilité 2030. Il permettra, notamment, de relier les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle au réseau des routes nationales.

  • ​OUI très net du peuple neuchâtelois le 28.02.2016 au projet Neuchâtel Mobilité 2030 qui vise à dynamiser le développement socio-économique et territorial du canton de Neuchâtel

  • ​- Renseigner
    - Prendre note des interpellations et faire remonter l'information
    - Faire office de médiateur en cas de conflit

Missions 

  • Construire et aménager le réseau routier cantonal, ainsi que ses ouvrages, reliant les localités entre elles, en tenant compte des interconnexions avec les réseaux des régions voisines.

  • Assurer l'entretien ordinaire, l'exploitation, la viabilité et la pérennité du réseau routier cantonal, ainsi que de ses ouvrages, des cours d'eau cantonaux et des rives des lacs sur territoire neuchâtelois, incluant la problématique des dangers naturels.

  • Étudier et diriger les travaux d'endiguement, de correction, de revitalisation, d'entretien des berges et de curage des cours d'eau.

  • Achever la construction de la route nationale 5 sur le territoire neuchâtelois.

  • Procéder à des revues d'état et des essais de matériaux dans le cadre de l'accomplissement des missions du service et pour le compte de tiers.

  • Mettre en place et entretenir les dispositifs permettant d'assurer la sécurité à l'exploitation du réseau routier et de ses ouvrages.

  • Assainir le réseau routier pour respecter la législation fédérale en matière de bruit routier.

  • Délivrer les concessions, permis et autorisations relatifs à l'utilisation de la force hydraulique et du domaine public cantonal, à l'usage commun et réservé des cours d'eau, à l'extraction des matériaux immergés, à l'exploitation des remontées mécaniques et à la signalisation routière.

  • Notifier les préavis relatifs à des dossiers touchant des domaines et compétences du service.

  • Procéder aux acquisitions foncières nécessaires aux constructions et aménagements projetés par le service.

  • Collecter, contrôler et maintenir les données dans les systèmes d'information routiers.

  • Mettre à jour annuellement les valeurs de charges de trafic sur le plan du réseau routier cantonal.

  • Conseiller les secteurs publics et tiers quant à l'application des législations en matière de marchés publics et/ou relatives aux divers domaines d'activités du service.

Coordonnées

Service des ponts et chaussées

Rue J.-L. Pourtalès 13
2000 Neuchâtel
> Plan d'accès
032 889 67 10
032 722 03 77

Nicolas Merlotti

Ingénieur cantonal