Mobilité piétonne

​Se déplacer à pied est la forme de mobilité la plus simple et la plus favorable à la santé et à l'environnement. Chaque automobiliste, cycliste ou usager des transports publics effectue à un moment ou à un autre des trajets plus ou moins longs à pied. Les cheminements piétonniers favorisent ainsi l'intermodalité.

Selon la législation cantonale, on distingue deux types de réseaux destinés aux piétons : les chemins pour piétons et les chemins de randonnée pédestre. Tous deux sont gérés à travers le Plan directeur des chemins pour piétons et des chemins de randonnée pédestre.

Chemins de randonnée pédestre 

Les chemins de randonnée pédestre ont une fonction touristique et de loisirs. Ils ont pour but de :

  • Desservir les territoires destinés au délassement et les sites dignes d'intérêt (points de vue, curiosités naturelles, monuments et sites bâtis, rives, etc.) ;
  • Relier ces points par un parcours attractif (liaisons directes, beauté et variété du parcours, revêtement naturel, etc.).

La planification des chemins de randonnée pédestre incombe au canton, avec l'appui de l'association cantonale Neuchâtel Rando. La première planification du réseau cantonal date de 1991 avec l’entrée en vigueur du Plan directeur cantonal des chemins pour piétons et des chemins de randonnée pédestre.

Actuellement, il se trouve en cours de révision, afin de l’optimiser et de tenir compte des nombreuses évolutions depuis 1991. Une première phase de consultation pour le volet randonnée pédestre a eu lieu de juin à septembre 2017 et la deuxième phase a eu lieu à l’automne 2018.

Le réseau de randonnée pédestre cantonal compte aujourd'hui 1'070 km de sentiers balisés, dont une partie a été valorisée  sur le plan touristique à travers les Itinéraires SuisseMobile. Ils sont également en ligne sur le géoportail cantonal.

Le canton collabore avec les associations actives dans le domaine de la mobilité piétonne, notamment au travers de conventions pour la veille et le balisage (Neuchâtel Rando), ainsi que pour l'entretien de certaines portions du réseau (Société des Gorges de l'Areuse, Société des Gorges de la Poëtta Raisse, Société des Sentiers du Doubs). 

Illustration_Reseau_pedestre.jpg

Sentier du lac

Le Plan directeur des rives, adopté par le Conseil d'État le 20 février 2017, a identifié 8 secteurs totalisant plus de 9 km, où le Sentier du lac doit être optimisé. Les travaux d'étude sont en cours (communiqué de presse).


Chemins pour piétons

Les réseaux de chemins pour piétons désignent les cheminements et espaces piétons situés à l'intérieur du milieu bâti et desservant les zones résidentielles, les lieux de travail, les établissements publics et les écoles, les lieux de détente, les arrêts de transports publics et les centres d'achat. Les buts de la politique du canton en matière de chemins pour piétons sont :

  • Favoriser la création de chemins pour piétons en fonction des différents utilisateurs lorsque les circonstances locales le justifient ;
  • Rendre les liaisons piétonnes sûres, attractives et le plus directes possible ;
  • Assurer la continuité des réseaux de chemins pour piétons.

La planification des chemins pour piétons incombe aux communes. Elle se fait dans le cadre de la révision des plans d'aménagement locaux, sur la base du guide "Chemins pour piétons" (Aides thématiques guide du PAL, pp. 29 et suivantes).  

La méthode proposée par le canton s'appuie sur les recommandations de l'OFROU publiées dans le Manuel de planification des réseaux de cheminements piétons.


DOCUMENTS D'INFORMATION

 

Plan directeur des chemins pour piétons et des chemins de randonée pédestre

Plan directeur des rives du lac de Neuchâtel

Guide des chemins pour piétons

Manuel de planification des réseaux de cheminements piétons