Denrées alimentaires

 
 

Qu'est-ce qu'une denrée alimentaire

Une denrée alimentaire est un produit destiné à la constitution et à l'entretien de l'organisme humain. La loi délimite clairement les denrées alimentaires des médicaments (produits destinés à agir médicalement sur l'organisme, servant notamment à diagnostiquer, à prévenir ou à traiter des maladies, des blessures et des handicaps).

La loi spécifie les denrées alimentaires autorisées.

Les additifs sont des substances utilisées dans la fabrication de denrées alimentaires pour obtenir des qualités ou des effets déterminés.

Les substances étrangères sont des substances indésirables qui n'entrent pas naturellement dans la composition d'une denrée alimentaire (p. ex. résidus, impuretés, toxines, métaux lourds).

 

Qui en est responsable ?

Pour chaque établissement du secteur alimentaire, une personne responsable doit être désignée qui, outre la direction de l'entreprise, assume la responsabilité de la sécurité des produits. A défaut, la direction de l'entreprise est responsable.

En cas d'infraction, c'est généralement l'entreprise qui a mis la denrée alimentaire sur le marché suisse (producteur, importateur) qui est considérée comme responsable. La personne qui remet les denrées au consommateur n'est toutefois pas libérée de toute responsabilité. Elle peut également être tenu pour responsable en cas d'infraction facile à détecter: absence de datage, de pays de production, de déclaration de quantité, produit visiblement avarié, etc.

 

Obligation d'annonce

Toute personne qui fabrique, transforme, traite, entrepose, transporte, remet, importe ou exporte des denrées alimentaires est tenue d'annoncer son activité au SCAV. Doivent également être annoncés les changements d'activité importants et la cessation d'activité. Ces obligations ne s'appliquent pas à la remise occasionnelle de denrées alimentaires dans un cadre limité.

Le formulaire d'annonce doit être complété, signé et retourné au SCAV.

 

Activités soumises à autorisation

Tout établissement qui fabrique, transforme, traite, entrepose ou remet des denrées alimentaires d'origine animale est soumis à l'autorisation du SCAV (exceptions: art. 13 ODAlOUs).  L'autorisation requiert une inspection préalable. Les transformations ayant incidences sur l'hygiène doivent être annoncées au SCAV. En cas de graves lacunes, le SCAV suspend ou retire l'autorisation.

Pour une procédure d'autorisation, veuillez prendre contact avec nous.

 

Importation et exportation

Les denrées alimentaires importées pour commercialisation doivent satisfaire aux exigences de la législation suisse.

Les denrées alimentaires qui peuvent mettre en danger la santé sont interdites à l’exportation. Les denrées exportées peuvent déroger aux prescriptions de la législation suisse si les prescriptions du pays de destination l'exigent ou l'admettent.

Le SCAV délivre les certificats pour les denrées alimentaires destinées à l’exportation. Dans les cas où le pays importateur requiert de la part des autorités fédérales une attestation signée du certificat d’exportation, ce document supplémentaire peut être obtenu auprès de l’Office fédéral de la santé publique.

 

Contrôle

Le SCAV contrôle la filière alimentaire de la production primaire au consommateur. A cet effet, il inspecte régulièrement les entreprises et procède à des analyses. En cas de constat d'infraction, des contestations sont prononcées et des mesures de mises en conformité sont ordonnées. Sauf dans les cas de peu de gravité, les contraventions sont sanctionnées par une ordonnance pénale (montant maximal de l'amende: CHF 40'000). Les délits sont dénoncés au Ministère public.

Les contrôles effectués par le SCAV sont gratuits, sauf si des contestations sont prononcées.

 

Collaboration intercantonale

Les Cantons romands sont liés par une convention de collaboration dans les domaines des chimistes cantonaux et des vétérinaires cantonaux. Elle prévoit une répartition des compétences analytiques et des investissements, la création d'un logiciel commun de gestion des inspections et analyses ainsi qu'une organisation commune des campagnes d'analyse. Les six cantons organisent une quarantaine de campagnes communes chaque année. Depuis 2012, ils travaillent tous sur le même logiciel Limsophy. 

intercantonal drapeaux.png