Connexion
Site officiel

Service de la consommation et des affaires vétérinaires

Actualités

  
  • 20.04.2015

    Parution du rapport annuel 2014

    ​Le rapport annuel 2014 du SCAV vient de paraître. Tous les chiffres, toutes les informations y figurent. Nous vous en souhaitons une bonne et intéressante lecture.

  • 15.04.2015

    Cas d'intoxication alimentaire élucidé par le SCAV objet d'une communication scientifique

    Le 1er octobre 2014, 10 enfants et 4 adultes d'un centre pédagogique du canton ont été intoxiqués à l'occasion d'un repas pris dans l'institution. L'empoisonnement s'est manifesté par des maux de ventre, diarrhées et vomissements. Les investigations du SCAV ont permis d'identifier des tommes au lait cru comme cause du mal. Les stocks du fromage chez le producteur et un intermédiaire ont pu être rapidement éliminés. Les analyses ont montré que les produits contenaient des concentrations très élevées de staphylocoques dorés (S. aureus): jusqu'à 10 millions de germes par gramme. Deux toxines de ces bactéries ont pu être identifiées. L'Université de Zurich et l'Agroscope, ont procédé à la typisation des germes et à l'analyse des toxines. Ce travail a fait l'objet d'une publication scientifique et d'une présentation à la conférence de la German society for hygiene and microbiology, à Freising (Poster téléchargeable).

    Poster.pdfPoster.pdf

  • 17.03.2015

    Contrôle des denrées alimentaires en 2014 : un quart de non-conformités

    1832 analyses et inspections dans le domaine des denrées alimentaires ont été effectuées. Dans 1391 cas (76%), les produits ou activités étaient conformes au droit. Des décisions de mises en conformité ont été rendues dans 441 cas (24%), assorties 227 fois d'une amende. Une intoxication de 15 personnes par staphylococcus aureus a été causée par un lot de fromages au lait cru fortement contaminés; les produits ont été éliminés chez le fabricant et le revendeur. A 65 reprises, de la marchandise avariée ou hors date limite de consommation a été éliminée, pour un total de 301 kg.


    Sur 902 inspections d'entreprises qui traitent des denrées alimentaires et objets usuels, 148 ont révélé des infractions. La collaboration intercantonale romande a permis d'organiser 46 campagnes d'analyses. Le SCAV a prélevé 539 échantillons dont il en a analysé 308. S'y ajoutent 310 échantillons prélevés dans les autres cantons et analysés par le SCAV. On peut notamment relever que 16% des cosmétiques analysés contenaient des allergènes non déclarés. Dans 13% des poissons et fruits de mer, de l'eau ajoutée n'était pas déclarée. La viande hachée contenait dans 15% des cas des espèces non déclarées. Pour 23% des poissons l'espèce n'était pas déclarée correctement. La présence de cœur, d'épices, d'allergène ou d'isolat protéique non déclarés a été constatée dans 32% des cervelas. Sur 8 encres de tatouage, 5 contenaient des substances interdites. Enfin, 27% des échantillons prélevés dans le commerce et la restauration enfreignaient les normes microbiologiques.

  • 23.01.2015

    Transport réfrigéré de denrées alimentaires : 19% de conditions insatisfaisantes

    L’Association des chimistes cantonaux de Suisse (ACCS) a réalisé l’an dernier une grande campagne de contrôles en collaboration avec la police. Près de 900 véhicules de transport de denrées alimentaires, particulièrement des véhicules réfrigérants, ont été contrôlés dans ce cadre. Peu d’irrégularités ont été constatées sur les gros véhicules de transport international de denrées à l’état réfrigéré ou surgelé. En revanche, il reste beaucoup à faire dans les véhicules de transport local. Dans 17% des cas, les véhicules affichaient des températures de conservation des denrées supérieures de 3 degrés au moins aux normes légales ou aux températures prescrites par le producteur.

Nos missions

  • Nous protégeons les consommateurs contre les risques pour leur santé et contre la tromperie,

  • Nous protégeons les animaux, nous veillons à leur bien-être et à leur santé,

  • Nous protégeons les entreprises contre la concurrence déloyale,

  • Nous percevons des redevances dans le domaine commercial,

  • Nous protégeons la population contre les risques liés aux chiens dangereux.

Musée des horreurs

Si vous avez le cœur bien accroché, vous pouvez voir dans le "musée des horreurs" quelques exemples de cas qui ont nécessité notre intervention.

 

Nos objectifs en 2015

  • Réformer la police du commerce,

  • Réaliser la gestion électronique des documents (GED),

  • Renforcer la collaboration intercantonale romande pour renforcer le SCAV,

  • Réorganiser les contrôles en agriculture.

     

Coordonnées

 
   

Service de la consommation et des affaires vétérinaires

Rue Jehanne-de-Hochberg 5
2000 Neuchâtel
> Plan d'accès
032 889 68 30
032 889 62 74

Pierre-François Gobat

Chef de service et vétérinaire cantonal

    PIERRE BONHÔTE
       
Chimiste cantonal et chef
        de la police du commerce