Devenir aspirant-e de police


Au terme de la sélection, les candidats retenus sont engagés comme aspirants policiers, dès le 1er janvier de l’année d’école, sous contrat de droit privé de 2 ans.

Ils vont suivre, la première année, la formation d’aspirant policier dispensée au CIFPol de Colombier. Elle comprend de nombreux cours théoriques et pratiques, des stages, des visites, des semaines d’endurance ou d’activité sportive et des formations spécifiques. Cette première phase se conclut par un examen de capacités opérationnelles (ECO). La seconde se déroule au sein des corps de police. Elle est principalement basée sur une mise en application terrain des compétences acquises durant la première partie d’école et se termine par les examens du brevet fédéral de policier (sous la forme d’un travail rendu sur portfolio établi par l’aspirant-e durant son année de mise en application).

La formation des policiers est en effet sanctionnée par un brevet fédéral, validé par le SEFRI. Cet examen est mis sur pied par l’Institut suisse de police. Les aspirants-es qui réussissent les examens sont ensuite intégré-e-s dans le corps de police dès le 1er janvier qui suit la fin de leur formation.

Pour être présenté-e-s à l’examen du brevet fédéral de policier, les aspirants-es policiers-ères doivent avoir « suivi avec succès » l’école de police et l’ECO. Ainsi, tout au long de la formation, le CIFPol les soumet à des évaluations dans les branches principales d’enseignement. La réussite de l’école de police dépend des résultats obtenus aux examens intermédiaires.

Pour en savoir plus sur les branches abordées durant la première année de formation, sur les critères de réussite, nous recommandons la consultation du plan d’étude cadre pour la profession de policier-ère édité par l’Institut suisse de police.

Exemple de l'épreuve de français / fichier PDF

Une épreuve de français utilisée par les polices romandes peut être téléchargée  pour vous entraîner.


TEST D’APTITUDES PHYSIQUES 

Un nouveau test d’aptitudes physiques des polices romandes est maintenant en vigueur au CIFPol. Ce dernier est à même d’évaluer les capacités physiques des candidats, en lien avec les exigences du métier de policier, notamment la force physique, la coordination et la réflexion dans l’effort.

Ce nouveau test est composé de deux parties :
  • Test de Luc Léger 

    (Course entre deux marques à 20 mètres de distance selon un rythme donné par des bips sonores)