Gestion de situations de crise

Une situation critique se définit par sa survenue brutale et soudaine et sous-tend la confrontation réelle ou imaginée à la mort. Elle implique une menace à l'intégrité physique et/ou psychique, éveille un haut degré d'émotion et perturbe le bon déroulement de l'activité. Une situation critique peut toucher plusieurs domaines : la violence, la maladie, l'accident, le risque suicidaire, etc.

Depuis de nombreuses années le CAPPES accompagne les directions et les établissements dans la gestion de situations de crise. Les directions sont responsables de la gestion des crises qui touchent l'école, le CAPPES accompagne les directions.

Activités concrètes en lien avec la GESTION DE CRISE

Formation des cellules de crise

Chaque établissement scolaire du Canton de Neuchâtel possède un protocole et une cellule de crise. Celle-ci est composée des membres de direction et des services d'aide de l'école.

Les formations continues sont dispensées à la demande des directions, par exemple lors de changements de membres dans la cellule de crise.

Accompagnement en cas de crise majeure

De manière générale, le CAPPES est mobilisé pour accompagner l'ensemble des crises qui surviennent à l'école (exemple : COVID-19, Ukraine, crise énergétique, etc).

Accompagnement de situations critiques

Lorsqu'un événement grave survient, le CAPPES accompagne les écoles qui en font la demande, par le biais de la coordination et de l'intervention sur le terrain.

Dans les situations de décès d'un membre du corps enseignant ou d'un élève, le CAPPES intervient d'office auprès de la direction de l'établissement et lui propose un accompagnement pour

  • Une prise de recul,
  • La coordination des actions à mener et de la transmission des informations,
  • L'annonce d'une situation critique à une classe, un groupe d'élèves ou de professionnel-le-s,
  • La gestion émotionnelle ; espace d'écoute, debriefing, prévention du stress post-traumatique,
  • La rédaction de documents de communication,
  • Les liens avec les services externes en cas de besoin.

Des accompagnements individuels sont également proposés ainsi qu'un bilan quelques semaines après la situation (postvention), ainsi que des formations continues.

Prévention AMOK-menace extraordinaire

  • Prévention AMOK-menace extraordinaire
  • Le CAPPES, en collaboration avec la police neuchâteloise, a mis en place des protocoles de gestion de situations de crise AMOK-menace extraordinaire. Il est chargé de :
  • Formation des cellules de crise à la gestion d'une crise AMOK-menace extraordinaire et à la détection des risques (en collaboration avec la Police judiciaire),
  • Information au corps enseignant,
  • Le Cappes est membre de la cellule en cas de situation avérée

Contact



 

1.1.jpg