Feux de forêt

Les incendies de forêt détruisent un écosystème et un patrimoine. Ils peuvent mettre en péril les différentes fonctions de la forêt et ont la plupart du temps une origine humaine.​


Niveau actuel de danger

L’évaluation du danger d’incendie est effectuée de manière courante par les professionnels forestiers de terrain sur l’ensemble du canton. En fonction de la situation et des classes de dangers établie par l’OFEV, cette évaluation permet d’informer la population sur le degré de danger via le site Internet dédié à cette thématique sur le portail de la Confédération. Le degré de danger actuel peut être consulté en cliquant sur la carte ci-dessous.

Danger d'incendie de forêt

Mesures prises par les autorités

Les autorités peuvent prendre différentes mesures après appréciation de la situation. Les mesures sont du ressort de services cantonaux. En règle générale, aucune mesure n’est prise par danger faible ou limité. Dès un danger marqué, un avis de prudence peut être émis. Par danger marqué, fort ou très fort, les autorités peuvent prendre des mesures d’interdiction des feux.


Classe des dangers pour les incendies de forêt

Remarques et commentaires

Un danger d'incendie élevé se constate en général de mars à avril, en début de l'été jusqu'en début août, ainsi qu'en septembre en cas d'automne sec. Avec l’évolution du climat, le canton de Neuchâtel, jusqu’ici plutôt épargné par cette thématique, devra compter avec des risques en augmentation.
Pour mémoire et en temps normal, les feux de loisirs ne sont autorisés en forêt que s’il n’en résulte aucun risque pour la forêt. Outre le respect d'éventuelles interdictions en vigueur, les points suivants sont à respecter:

  1. Adopter un comportement de prudence afin d'éviter un incendie et des frais conséquents à charge des auteurs.
  2. Utiliser les endroits réservés aux loisirs en forêt (cabanes, places de pique-nique, foyers existants…).
  3. S'éloigner de manière importante des arbres et des tas de feuilles mortes.
  4. Respecter le patrimoine du propriétaire et emporter tout déchet.
  5. Utiliser uniquement le bois mort tombé à terre.
  6. Surveiller le feu et bien l'éteindre avant de quitter les lieux.

L'élimination par le feu de branchages et autres déchets de coupe est fortement restreinte sur la base de l’ordonnance sur la protection de l’air.