Air

Danger.pngATTENTION – SMOG estival

LA POLLUTION À L'OZONE N'EST PAS UNE FATALITÉ

Chacun peut contribuer à réduire les nuisances

COMMENT AGIR

pour prévenir la formation d'ozone ?

LORS DE DÉPLACEMENTS:

  • utiliser les modes de transport non polluants (marche, vélo, …) pour les trajets courts
  • privilégier les transports en commun
  • pratiquer le co-voiturage
  • conduire selon la méthode Eco-Drive (conduite souple, écologique et économique)

A LA MAISON ET AU JARDIN :

  • utiliser des produits sans ou pauvres en solvantsorganiques (peintures, vernis, laques, colles)
  • utiliser de l'essence "alkylée"(sans benzène), carburant approprié pour les tondeuses, débroussailleuses, etc.
  • privilégier les produits locaux
12 m3 d'air par jour sont nécessaire à chaque adulte.
 

Les principales sources de pollution de l'air sont: les chauffages, les fumées industrielles, les chantiers, les feux en plein air.

Le service de l'énergie et de l'environnement collecte les données des stations de mesure de la qualité de l'air à: Neuchâtel, Le Locle, La Chaux-de-Fonds, Le Landeron et Chaumont (NABEL- réseau national).

Qualité de l'air

Les valeurs limites des polluants atmosphériques ou immissions sont fixées de manière à ce que les concentrations:

  • ne menacent pas les hommes, les animaux et les plantes, leurs biocénoses et leurs biotopes
  • ne gênent pas de manière sensible la population dans son bien-être
  • n’endommagent pas les immeubles
  • ne portent pas atteinte à la fertilité du sol, à la végétation ou à la salubrité des eaux

Surveillance à la source

Le service applique l'ordonnance sur la protection de l'air (OPair):
  • contrôle des chauffages et des rejets de l’artisanat et de l’industrie
  • suivi du bon fonctionnement de la reprise des vapeurs d’essence dans les stations-service
  • respect des bonnes pratiques sur les chantiers