Inspections

Conservation

La conservation des ouvrages a comme objectifs :

  • de satisfaire aux exigences d'utilisation et aux prescriptions légales
  • d'assurer leur sécurité structurale et d'exploitation
  • de garantir leur aptitude au service
  • de conserver leur valeur culturelle et leur valeur matérielle (valeur économique en prenant en compte les coûts d'exploitation et d'entretien)
  • de permettre au propriétaire d'assumer les responsabilités que la loi lui attribue

Les activités de conservation sont généralement motivées par :

  • La nécessité de mettre à la disposition des usagers un ouvrage capable de répondre à leurs attentes. Lorsqu'un ouvrage répond aux exigences de la collectivité, il s'agit de le maintenir dans cet état le plus longtemps possible. La maintenance désigne l'ensemble des opérations permettant de maintenir cet ouvrage dans l'état où il se trouve.
  • La nécessité d'intervenir sur un ouvrage lorsque son état se dégrade. Un relevé des dégâts affectant la durabilité, l'aptitude au service ou la sécurité structurale est alors effectué avant d'intervenir sur l'ouvrage pour rétablir sa capacité à remplir toutes les exigences auxquelles il est soumis. Ce type d'intervention est appelé remise en état ou rénovation.
  • La nécessité de répondre à de nouvelles exigences d'utilisation ou de sécurité. Cela nécessite une modification (adaptation, transformation, agrandissement) de l'ouvrage.
 

Surveillance

L'objectif général de la surveillance d'un ouvrage est de récolter des données fiables comme base d'informations pour le suivi, l'examen et l'appréciation de l'état de l'ouvrage.

Il s'agit de mettre en évidence les mesures ultérieures à prendre.

Le défi consiste à détecter et à suivre des changements (évolution des dégâts, comportements différents) dans les ouvrages – déjà à un stade précoce – avant que des anomalies ou dégâts ne deviennent néfastes.

La surveillance comporte :

  1. Les observations
  2. Les inspections
  3. Les contrôles par mesures

Les observations systématiques effectuées par le propriétaire ou son représentant (surveillants, personnel d'entretien, personnel de service,…) sont complétées par des observations occasionnelles faites par des tiers. L'observation systématique est une tâche permanente, souvent parallèle au travail qui consiste à maintenir en bon état l'ouvrage et ses installations par un entretien adéquat.



Les inspections principales ont lieu tous les 5 ans, lorsque l'ouvrage est soumis à des contraintes élevées. Elles portent sur la totalité de l'ouvrage et sont essentiellement visuelles. En cas de doutes, des investigations complémentaires doivent être entreprises.

Les inspections intermédiaires permettent de suivre l'évolution des dommages à intervalles plus courts.

Une inspection spéciale ou exceptionnelle est nécessaire lorsque l'ouvrage a été confronté à un événement inhabituel voir exceptionnel. C'est le cas, par exemple, lorsque les piliers d'un pont ont été affectés par un glissement de terrain.

Les investigations complémentaires fournissent des données essentielles qui permettront une vérification de l'ouvrage ou d'une de ses parties. Lorsque les vérifications ne sont pas satisfaisantes des mesures doivent être prises pour rétablir une situation conforme aux attentes.

Le contrôle des structures à l'aide d'instruments de mesures est de plus en plus fréquent. Les valeurs mesurées, lorsqu'elles sont suffisamment précises, fournissent des informations précieuses sur le comportement de l'ouvrage dans le temps. La grande difficulté consiste alors à déterminer à partir de quelles valeurs il faut avertir l'exploitant, respectivement sonner l'alarme.



Certaines activités, faisant partie de la surveillance, peuvent être planifiées. Le plan de surveillance est un document dans lequel figurent toutes les activités planifiables. Il indique, par exemple, les éléments d'ouvrage qu'il faut surveiller particulièrement.