Routes

Le réseau des routes publiques est défini selon une classification qui distingue, selon l'importance et la destination de la route, les routes nationales, des routes principales suisses, des routes cantonales et des routes communales.

Sont réputées routes publiques celles qui ne servent pas exclusivement à l'usage privé.

Sont considérées comme parties intégrantes de la route toutes constructions, ouvrages, installations ou aménagements qui sont nécessaires à l'exploitation de celle-ci. Certaines peuvent être sur la route (regard d'écoulement des eaux) comme placées à l'extérieur de la chaussée (installation lumineuse, éléments de retenue, banquette herbeuse).

Le canton, par le service des ponts et chaussées, construit entretient et exploite les routes cantonales.

A ce jour, le réseau cantonal compte approximativement 450 km de routes, dont la classification est inscrite dans le "Plan du réseau routier cantonal". Ce réseau n'est pas uniquement constitué d'un ruban routier mais également de 900 ouvrages d'art qui le jalonnent.

 

Essais et analyses routières

Le LEAR effectue des essais et analyses, en laboratoire ou in situ. Il exerce ses activités sur l'ensemble des chantiers menés par le SPCH. Le travail du LEAR consiste à s'assurer que les matériaux fournis ainsi que leur mise en œuvre correspondent aux prescriptions des normes en vigueur.



Ces essais recouvrent la fabrication, la transformation et la mise en place de matériaux tels que : graves de fondation, enrobés et liants bitumineux, bétons de ciment.




Les essais effectués visent dans un premier temps à l'amélioration de la qualité des ouvrages construits, l'objectif à long terme étant l'augmentation de leur durabilité.​