Archéologie

Auguste-bachelin.jpg 

Auguste Bachelin, La Tène. Huile sur toile, 1879. Laténium, exposition permanente.

 

Présentation

Sauvegarder et valoriser le patrimoine archéologique neuchâtelois constituent les principales missions de la section Archéologie de l'OPAN. Lorsque ce patrimoine est exposé aux risques de destruction engendrés par les activités humaines (projets de construction) ou à des facteurs naturels (comme l'érosion par exemple), il est en effet impératif d'en assurer le sauvetage, en réalisant des opérations de diagnostic suivies, le cas échéant, de la mise en œuvre de fouilles extensives.

Ces missions relèvent de l’archéologie préventive. Elles sont étroitement liées aux projets d’aménagement dans le canton. Or tous ceux-ci ne peuvent faire l'objet d'un suivi systématique. Priorité est donc donnée aux grands travaux d’infrastructure et de développement économique qui, parce qu'ils investissent des surfaces importantes, permettent aux archéologues d'acquérir la vision la plus globale possible d'un site ou d’une microrégion. Les projets ou les zones de moindre ampleur font également l'objet d'une intervention, dans la mesure où ils sont susceptibles de fournir de nouvelles données et de compléter les connaissances relatives à certaines thématiques ou à des périodes archéologiques encore peu connues dans le canton de Neuchâtel.
 
Durant ces trente dernières années, les recherches de terrain ont plus particulièrement concerné la bande autoroutière de l'A5 : fouilles de villages lacustres dans les baies d'Auvernier, Hauterive et Saint-Blaise et de gisements terrestres sur le plateau de Bevaix. Il convient désormais d'orienter progressivement les investigations dans les Vallées et les Montagnes neuchâteloises, des régions jusqu'ici peu explorées d'un point de vue archéologique.
 
Observer, décaper, documenter, prélever… sont autant de gestes essentiels mais qui restent vains s'ils ne sont pas valorisés, d’abord par l’étude des vestiges et des objets archéologiques recueillis, puis par la transmission des informations aux chercheurs et au public.
Préalable essentiel à toute construction du discours scientifique, l'élaboration des résultats concerne plusieurs gisements actuellement en cours d'étude. C’est le cas notamment du site de La Tène, qui a donné son nom à la civilisation celtique européenne du second âge du Fer, et qui fait l'objet, depuis 2007, d'un programme de recherche collectif soutenu par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS).
Au gré de l'avancement des recherches de terrain et des études, on procède également au recensement systématique des découvertes sur le territoire neuchâtelois. Les données collectées servent à l'établissement de la carte archéologique cantonale qui sera, à terme, directement accessible au public. Il convient par ailleurs d’inventorier, de classer et surtout d’assurer la conservation optimale des archives documentaires et des centaines de milliers d'objets recueillis lors des fouilles cantonales et autoroutières A5 durant ces trois dernières décennies.
 
Le 27 juin 2011, les sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce classement résulte d’une action commune entre la Suisse, l’Allemagne, la France, l’Italie l’Autriche et la Slovénie pour préserver et faire connaître ces gisements exceptionnels, enfouis dans le sol ou immergés. A l’échelle du canton de Neuchâtel, la section Archéologie de l'OPAN répond auprès de l’UNESCO du suivi des mesures de sauvegarde et de valorisation de ces habitats en zones humides : documentation technique, surveillance et protection contre les dégradations humaines et naturelles, recherche scientifique. Dans ce contexte, le laboratoire de dendrochronologie de Neuchâtel est sollicité notamment pour la datation et l'élaboration des plans des villages lacustres classés.
 
L'ensemble des recherches – études de sites et de mobilier, synthèses – est diffusé par le biais d'articles dans des revues scientifiques spécialisées, voire également dans des ouvrages de vulgarisation. A ce titre, la série Archéologie neuchâteloise est en charge de la publication, sous forme de monographies, des découvertes archéologiques les plus importantes du canton.
 

 


 

Equipe et fonctions

contact

 


 

OPAN
Section archéologie
Parc et musée d'archéologie
Espace Paul Vouga
2068 Hauterive
T +41 32 889 69 10
F +41 32 889 62 86


Archéologue cantonale
Sonia Wüthrich 
+41 32 889 69 10