Frontaliers

L'effectif de frontaliers progresse dans le tertiaire et diminue dans le secondaire
 

Au 4ème trimestre 2016,  12 000 frontaliers sont actifs sur le marché du travail du canton de Neuchâtel. Par rapport à la même période de l'année passée, l'effectif de frontaliers recul de près de 1% (-114 frontaliers) dans le canton bien qu'il est en hausse de 3.7% au niveau national. La part des frontaliers dans l'emploi cantonal est 11.6% à fin 2016.

La baisse du nombre de frontaliers est bien marquée dans le secteur secondaire (-4.1%), alors  que les effectifs augmentent de 3.1% dans le tertiaire, notamment dans les branches de la  restauration (+11%) et de l'hébergement médico-social et social (+7.6%).

Au niveau régional, le nombre de frontaliers augmentent dans les districts du bas du canton et diminuent dans les montagnes et les vallées neuchâteloises. 

-----------------------

Les sources de la statistique des frontaliers sont le système d'information central sur la migration (SYMIC), les données AVS, la banque de données de la formation professionnelle initiale (SFPI) et, pour les séries avant le 4e trimestre 2010, la statistique de l'emploi (STATEM). Les résultats sont soumis à une certaine incertitude. En effet, le codage de certaines variables n'est ni obligatoire, ni soumis à des tests de plausibilité à la source et certains changements d'emploi ne sont pas forcément annoncés et sont enregistrés dans le registre uniquement lors du renouvellement de l'autorisation frontalière. Finalement, lors de l'élaboration de la statistique, les ajustements réalisés et la méthode de rétropolation ou d'extrapolation produisent des résultats avec décimales (chiffres après la virgule) bien que la statistique mesure des personnes.

Les données de la statistique des frontaliers (STAF) ont été révisées au 4e trimestre 2015.