Projets SFPO

Pour mener à bien les missions qui lui sont confiées, le service des formations postobligatoires et de l’orientation (SFPO) développe les projets suivants :

Orientation scolaire et professionnelle

Cours Education aux choix :

En collaboration avec les enseignant-e-s titulaires, les conseillers-ères en formation professionnelle de l’office cantonal de l’orientation scolaire et professionnelle (OCOSP) dispensent des cours de sensibilisation aux choix professionnels et scolaires aux élèves de 10ème année dans le cadre des leçons de formation générale (FGE).

Séances d’informations sur les métiers :

L’OCOSP organise des soirées d’informations sur différents métiers et formations pour les élèves de 10ème et 11ème année, et les lycéen-ne-s. Ces séances ne sont pas obligatoires et les élèves peuvent y venir accompagnés de leurs parents.

Forum des métiers :

Mise sur pied par le SFPO, cette manifestation permet aux élèves de 10ème et 11ème notamment, accompagnés de leurs parents s’ils le désirent, de se renseigner sur divers métiers et de discuter avec les entreprises présentes en vue d’un stage et/ou d’un apprentissage. Des entretiens de recrutement sont également possibles. Plusieurs Forums des métiers sont organisés chaque année, avec à chaque fois un domaine professionnel spécifique.

Portes ouvertes des centres de formation professionnelle et des séances d’informations des lycées :

Le SFPO œuvre activement à la promotion des portes ouvertes organisées par les centres professionnels et à celle des séances d’informations des lycées en éditant et en distribuant une brochure destinée aux élèves de 10ème et 11ème années.

Journées européennes des métiers d’art (JEMA) :

Organisée tous les deux ans par le SFPO via l’office des apprentissages (OFAP), cette manifestation vise à promouvoir les métiers d’art grâce aux artisans neuchâtelois qui ouvrent durant trois jours leurs ateliers au public. À découvrir également : les filières cantonales de formation menant aux métiers d'art (EAA-CIFOM : bijouterie et sertissage, gravure, design d'objets horlogers et création de vêtements – HE-ARC : secteur Conservation-Restauration).

Capa’cité :

Le SFPO, par l’intermédiaire de l’OCOSP, est chargé de l’organisation des visites des quelque 4000 élèves de 10ème et 11ème années lors du salon neuchâtelois des métiers. Il renseigne également les visiteurs sur les différentes filières de formation et le déroulement de l’apprentissage directement au sein des différents quartiers, par le biais de ses conseillers-ères de l’OCOSP, l’OFAP et l’office d’insertion des jeunes (OFIJ).

Mon Job&Moi :

Le SFPO promeut activement la formation professionnelle auprès des jeunes et de leurs parents notamment, par l’intermédiaire de plusieurs reportages réalisés et diffusés par la chaîne de télévision régionale Canal Alpha. Dans cette émission, baptisée « Mon Job&Moi », ce sont les apprenti-e-s qui présentent leur formation, pour répondre au concept « Des jeunes parlent aux jeunes ».

Conditions d’accès aux formations postobligatoires :

Le SFPO est chargé de piloter, par l’intermédiaire de l’office des formations professionnelles et académiques (OFPA), le dossier des conditions d’accès aux formations postobligatoires, en conséquence de la rénovation du cycle 3. Il œuvre en collaboration avec l’Ecole obligatoire et les entités du secondaire 2.

Formation professionnelle et académique

Contrat-formation (rapport du Conseil d’Etat au Grand Conseil 18.044) :

Dans le cadre de la réforme de la fiscalité, le Conseil d’Etat propose une série de mesures d’accompagnement pour ne pas détériorer la situation des finances publiques. La plus importante de ces mesures porte sur la conclusion, avec les milieux patronaux, d’un contrat – formation. Avec ce contrat, les employeurs et l’État affirment leur volonté d’accroître la part de la formation professionnelle qui se déroule en entreprise et de réduire les coûts de la formation professionnelle en école à plein temps.

Centre professionnel neuchâtelois (CPNE) :

Après la mise en place du pôle technique en août 2017, le Conseil d’Etat poursuit son objectif de développer les synergies entre les centres de formation professionnelle existants, avec la création du Centre de formation professionnelle neuchâtelois (CPNE), comprenant différents pôles cantonaux de compétences organisés par domaines de formation. Ces pôles remplaceront progressivement les structures existantes au profit d’un établissement de formation professionnelle multi-site organisé à l’échelle cantonale, qui sera effectif en 2025.

Recueil de la formation professionnelle neuchâteloise :

Depuis 2017, le SFPO édite un document présentant les données chiffrées de la formation professionnelle neuchâteloise utiles aux partenaires concernés. Le recueil présente les données telles que le nombre de contrats d’apprentissage signés (AFP et CFC), le nombre de certificats de maturité professionnelle obtenus ou encore le nombre d’entreprises formatrices.

Enquête sur l’offre de places d’apprentissage :

Afin de suivre en continu l’évolution du marché de l’apprentissage dans le canton de Neuchâtel, le SFPO, par l’intermédiaire de l’OFAP, effectue chaque mois une enquête auprès de l’ensemble des entreprises formatrices du canton. Cette enquête permet de recenser et d'actualiser les places d'apprentissage offertes afin de les mettre à disposition du public sur le site Internet www.orientation.ch.

Bâtiments du secondaire II :

Les travaux d’aménagement de l’École Pierre-Coullery du CIFOM dans le bâtiment de l’Ancien Hôpital de La Chaux-de-Fonds ont commencé lundi 5 novembre 2018. Ils permettront à l’école de regrouper ses formations, actuellement dispensées dans plusieurs endroits différents de la ville, sur un même site dès l’été 2019. L’école forme quelque 870 apprenti-e-s et étudiant-e-s dans les professions d’aide en soins et accompagnement, d’assistant-e socio-éducatif-ve, d’assistant-e en soins et santé communautaire, d’éducateur-trice de l’enfance et d’éducateur-trice social-e. Ces derniers proviennent non seulement du Canton de Neuchâtel, mais aussi des Cantons du Jura et de Berne.
 
Le Lycée Jean-Piaget, créé en 1997 à Neuchâtel, en regroupant les deux écoles communales de l’époque – l’École supérieure de commerce et l’École supérieure (ex-Gymnase) Numa-Droz – sera regroupé sur un seul site (3 bâtiments : Léopold-Robert, Quai Robert-Comtesse et Beaux-Arts). Le Collège latin sera ainsi abandonné. Pour pouvoir accueillir les classes sises au Collège latin, des travaux devront être réalisés dans le bâtiment des Beaux-Arts.