Unité neuchâteloise d'intervention psychosociale (UNIP)

L'unité neuchâteloise d'intervention psychosociale (UNIP) a pour mission première, la prise en charge des victimes et des témoins d'expériences traumatisantes telles que les suicides, accidents mortels et catastrophes naturelles, afin de contribuer à la diminution de la souffrance de ces personnes ainsi que les coûts engendrés par ce type d'atteinte à la santé.

 
 
L'UNIP est composée d'une équipe de Care Givers formés spécifiquement à l'intervention psycho sociale d'urgence – premiers secours émotionnels –. Elle est activée par les services d'urgence professionnels – police, pompiers et médecins urgentistes – via la centrale d'engagement de la police neuchâteloise. Les intervenants de l'UNIP se déplacent dans les meilleurs délais auprès des victimes et des témoins d'un incident critique afin de:
 
  • Accompagner les victimes immédiatement après l'événement en offrant un soutien et une sécurité jusqu'à l'arrivée des membres de la famille ou des proches;
  • Informer, écouter et soutenir pour permettre à la personne prise en charge de refaire surface;
  • Orienter et conseiller les victimes sur les aides existantes dans le canton de Neuchâtel en fonction de la situation. 


 

Les intervenants de l'UNIP sont tous des volontaires incorporés à la Protection Civile, bénéficiant des avantages tels que l'assurance militaire, l'assurance perte de gain et la solde. De plus, rattachée à ORCCAN (plan catastrophe du canton de Neuchâtel), l'UNIP dépend administrativement du service de la sécurité civile et militaire. Elle est également reconnue par le Réseau National d'Aide Psychologique d'Urgence (RNAPU).

 

L'incident critique

L'incident critique est une situation brutale et soudaine qui provoque des sentiments intenses de peur et d'impuissance, pouvant entraîner un traumatisme psychologique. Il s'agit d'une situation dans laquelle la personne a été menacée directement ou en sa qualité de témoin de la scène, dans son intégrité physique et/ou psychique. Il peut s'agir d'un événement tel que:
 
  • Accident de la route
  • Agression physique
  • Accident mortel (noyade, chute, accident cardio-vasculaire,…)
  • Mort violente (suicide, homicide)
  • Catastrophe naturelle
Cet événement bouleverse l'équilibre émotionnel de la personne et entraine généralement dans les jours et les semaines qui suivent, des manifestations telles que:
 

Réaction de dissociation:

Détachement émotionnel, difficulté de concentration, "trous" de mémoire 

Souvenirs intrusifs:

Des images, des sons et des odeurs de la scène refaisant surface, voire des flashbacks et des cauchemards qui vont souvent perturber le sommeil

Réactions physiologiques et psychosomatiques

Réaction de sursaut, sueurs froides, tremblements, palpitations, nausées, rougeurs (urticaire)

Emotions inhabituelles

Détresse intense, agressivité, irritabilité, rage, angoisse, culpabilité

Changements au niveau du comportement

Manque d'appétit, repli sur soi, évitement de tout ce qui peut rappeler l'événement – lieux, personnes et activités liées au traumatisme.  

Ces manifestations que l'on nomme "réactions de stress aigu" sont normales et à la mesure de l'événement subi. Elles doivent en principe, diminuer dans les jours ou les semaines qui suivent.