Office du patrimoine et de l'archéologie (OPAN)

collegiale_OPAN.jpg 

L’Office du patrimoine et de l’archéologie du canton de Neuchâtel (OPAN) est issu du regroupement, en 2012, de l’Office de la protection des monuments et des sites et de l’Office et musée d’archéologie.

Structure et direction

Ce pôle patrimonial est divisé en trois sections :

Les sections ont à leur tête :

  • Jacques Bujard, conservateur cantonal et chef de l'Office
  • Sonia Wüthrich, archéologue cantonale
  • Marc-Antoine Kaeser, directeur du Laténium

Missions

L’OPAN est chargé de mettre en œuvre les mesures nécessaires à garantir la protection des biens culturels dans le canton, en application de la loi de 1995.

Par biens culturels, il faut entendre les objets immobiliers ou mobiliers qui présentent de l’importance comme témoins de la vie artistique, sociale, religieuse, économique et scientifique.

Le champ d’action de l’OPAN s’étend par conséquent des sites archéologiques aux objets mobiliers, en passant par les sites construits et leur environnement direct.

Organigramme de la structure et des missions de l’Office du patrimoine et de l’archéologie du canton de Neuchâtel. 

Commission cantonale des biens culturels

Une commission consultative de 9 à 15 membres se réunit en principe deux fois par année et se prononce sur les questions générales relatives :

  • à la conservation et à la protection du patrimoine bâti
  • aux fouilles archéologiques
  • aux projets de lois et de règlements
  • aux mises sous protection

Elle est nommée au début de chaque période administrative et présidée par le conseiller d’Etat, chef du Département de la justice, de la sécurité et de la culture (DJSC).

Un siècle d'expérience

Les différentes entités de l'OPAN s'appuient sur une longue tradition de protection et de mise en valeur du patrimoine archéologique et historique neuchâtelois, puisque la question occupe citoyens et autorités depuis le 19e siècle.