Carte archéologique

carte-Borel.jpg

Plan détaillé de la baie de Bevaix et des stations lacustres, publié en 1886 par Adolphe et Maurice Borel.

 La carte archéologique illustre l'inventaire du patrimoine archéologique enfoui du canton de Neuchâtel et constitue l'une des tâches principales de l'archéologie cantonale.

Hier

Cet inventaire, ébauché dès le milieu du 19e siècle par des pionniers tels Friedrich Schwab et Louis-Alphonse de Mandrot, a été poursuivi au début du 20e siècle par Maurice Borel et Paul Vouga. Le premier état exhaustif publié de la carte archéologique, réalisé par Daniel Vouga, remonte à 1943.
Les investigations sur le terrain, et notamment celles réalisées à l'occasion de la construction de l'autoroute A5 entre 1964 et 1999, ont généré une abondante documentation, systématiquement répertoriée, qu'il convient de transformer et transmettre aux chercheurs ainsi qu'au grand public.

Aujourd'hui

Cette masse d'informations est actuellement en cours de traitement, grâce à la création d'une base de données liée à un SIG qui permet une présentation géographique et thématique des informations.
Les interventions archéologiques de tous types (documents d'archives, photographies aériennes, prospections, sondages, fouilles) sont prises en compte pour dresser la carte des zones archéologiques.
Il s'agit en effet de confronter toutes les données issues du terrain pour dresser une carte du "risque" archéologique et définir les zones archéologiquement sensibles, distinguées en fonction du type de découvertes ou de leur datation.
Sur la base de ces études, des périmètres de protection archéologiques sont définis lorsque les vestiges archéologiques susceptibles de se trouver encore dans le sol requièrent une protection.
La définition de ces périmètres de protection varie avec le temps, en fonction de l'évolution des connaissances scientifiques et de l'état des vestiges enfouis (destruction, fouilles). Leur mise à jour est effectuée au gré des révisions des plans d'aménagements locaux (PAL) par les communes.
Sur cette base cartographique, les collaborateurs de l'OPAN étudient les mises à l'enquête et les demandes de permis de construire sur tout le territoire du Canton de Neuchâtel et rendent un préavis.

Demain

Les périmètres de protection archéologiques seront visibles sur le guichet cartographique du canton de Neuchâtel sous le thème aménagement et seront actualisés au rythme de la mise à jour des PAL.
Les zones archéologiques apparaîtront progressivement sur le géoportail neuchâtelois une fois qu'un nombre suffisant de communes auront été traitées.

contact

 

OPAN

Section archéologie

Parc et musée d'archéologie

Espace Paul Vouga

2068 Hauterive

T +41 32 889 69 10

F +41 32 889 62 86 


Plumettaz Nicole
+41 32 889 86 90

Spielmann Julien
+41 32 889 86 91

Zuppinger Philippe
+41 32 889 89 66