UNESCO : Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes

 BX-ABB2-2012-08-14-FL.jpg

 

Vue partielle d'un village Bronze final immergé dans la baie de Bevaix. 

 

Le 27 juin 2011, les sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce classement résulte d’une action commune entre la Suisse, l’Allemagne, la France, l’Italie l’Autriche et la Slovénie pour préserver et faire connaître ces gisements exceptionnels, enfouis dans le sol ou immergés.

Grâce à l’état de conservation remarquable des vestiges organiques, les sites en milieux humides - lacs, tourbières, marais – constituent des sources uniques pour l’archéologie et pour les disciplines des sciences naturelles. Ces archives autorisent des datations à l’année près, grâce à la dendrochronologie, et permettent d’appréhender très précisément les cultures préhistoriques: habitat, vie quotidienne, pratiques agricoles, élevage, innovations techniques, etc.

Ce patrimoine millénaire est néanmoins fragile: exposé aux dégradations humaines et naturelles (pression du génie civil, assèchement des sols, érosion), il est menacé de disparition d’ici quelques dizaines d'années, sans la mise en place de mesures de sensibilisation et de conservation appropriées.

 

 

 BX-SUD-2007-FL.jpg

 Relevé des pieux et de leur orientation.

 

Parmi les quelque 1000 sites recensés autour de l’arc alpin, 111 villages du Néolithique et de l'âge du Bronze ont été retenus pour l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. La Suisse est représentée avec 56 sites dont 5 dans le canton de Neuchâtel: Saint-Aubin-Sauges/Port Conty, Gorgier/Les Argilliez, Bevaix/L'Abbaye 2, Auvernier/La Saunerie et Auvernier/Les Graviers.

Cette inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO exige de la part des différentes institutions concernées – au sein d’un même pays et à l’échelle internationale - la mise en place d'une gestion concertée et des collaborations dans la protection, la conservation la promotion de ce patrimoine "invisible".

A l’échelle du canton de Neuchâtel, l'Etat, par l'intermédiaire de la section Archéologie de l'OPAN, répond auprès de l’UNESCO du suivi des mesures de sauvegarde et de valorisation de ces habitats en zones humides: documentation technique, surveillance et protection contre les dégradations humaines et naturelles, recherche scientifique, sensibilisation du public.

contact

 
OPAN
Section archéologie
Parc et musée d'archéologie
Espace Paul Vouga
2068 Hauterive
T +41 32 889 69 10
F +41 32 889 62 86
 

liens utiles

 

Archéologie neuchâteloise 45

Archéologie neuchâteloise numérique 5

www.palafittes.org/fr
whc.unesco.org/fr/list/1363

Palafittes guide (application gratuite pour Iphone et Android)