JUNORAH

Adultes

Pour toute demande de prestation-s proposée-s par une institution, que ce soit

  • un hébergement,
  • un hébergement avec occupation,
  • un accueil en centre de jour,

une "demande de prestation institutionnelle" est à envoyer au SAHA (document à télécharger à droite) ; cette demande sera examinée par les professionnels de Pro Infirmis Jura-Neuchâtel, parfois secondés par des spécialistes invités à participer à une plateforme intercantonale.

Après examen, et d'entente avec la personne concernée et son réseau, une proposition de prestation-s offerte-s par une institution cantonale ou hors canton est faite au SAHA, qui l'avalise, permettant ainsi son financement.

Pour les personnes séjournant déjà en institution, tout changement significatif de prise en charge doit également faire l'objet d'une demande de prestations institutionnelles qui sera examinée dans le cadre du dispositif JUNORAH.

Les demandes de prise en charge en atelier protégé ne sont pas encore concernées par JUNORAH.

NB: Pour les ressortissants jurassiens, il convient de remplir le formulaire disponible sur le site du service de l'action social de Delémont, en cliquant sur le lien suivant : formulaire SAS.

 

Mineurs arrivant à l'âge adulte

Certains mineurs suivis par l'office de l'enseignement spécialisé (OES), pour un placement au sein du canton ou hors canton, auront peut-être besoin, après leur scolarité, d'un hébergement ou d'un accueil en centre de jour.

L'évaluation de leur situation doit également faire l'objet d'une démarche auprès de JUNORAH. Toutefois, pour éviter de multiplier les examens auprès de parents ou de réseaux déjà très sollicités, les responsables légaux de ces mineurs seront avertis de la démarche à faire auprès de JUNORAH, par écrit et par l'OES, au cours de l'année scolaire précédent l'octroi d'une éventuelle prolongation de la scolarité (année scolaire 11H ou lorsque le mineur concerné à 14 ans).

Les professionnels de Pro Infirmis Jura-Neuchâtel tiendront compte des informations recueillies par l'OES, l'OAI (qui effectue une analyse lorsque le mineur dispose de compétences professionnelles potentielles) et l'école spécialisée, afin de garantir une adéquation optimale entre les besoins du bénéficiaire et la ou les solutions de prise en charge soumises au SAHA.

Les demandes de prise en charge en atelier protégé ne sont pas encore concernées par JUNORAH.

NB: La démarche JUNORAH est indépendante de la démarche effectuée par l'OES, l'OAI et/ou l'école spécialisée quant au devenir professionnel du mineur concerné (l'octroi de subsides en faveur d'une formation spécialisée est en effet du ressort de l'OAI, de même que l'octroi d'une rente AI).