Missions

Planification

La planification faite par le SAHA a pour but d'adapter l'équipement cantonal étatique ou paraétatique satisfaisant aux besoins de prise en charge des adultes handicapés, concernés par l'addiction ou en difficulté sociale. Dans cette perspective, le SAHA étudie régulièrement l'évolution de la demande d'accompagnement psychosocial - voire de soins de maintenance - et des modes de prise en charge, puis soumet au Conseil d'Etat les adaptations à apporter à l'équipement cantonal en tenant compte du contexte sociopolitique.

Financement

Le SAHA assure le financement des institutions sociales pour adultes recensées par la Convention intercantonale des institutions sociales (CIIS), et contribue à celui de certains organismes de soutien pour personnes handicapées ou concernées par l'addiction. Ce financement peut prendre la forme d'un subventionnement du déficit d'exploitation, d'une aide financière par décision ou encore d'un engagement financier prévu par contrat de prestations.

Surveillance

Les deux missions précédentes impliquent une surveillance continue des institutions sociales pour adultes ; le SAHA avalise leurs concepts de prise en charge et veille au respect des normes de qualité en la matière. Les éventuels dysfonctionnements font l'objet d'un suivi et d'un contrôle de remédiation.

Orientation

Le SAHA est responsable de la bonne orientation des personnes estimant avoir besoin de prestations offertes par les institutions ou organismes de soutien en raison de leur handicap ou de leur addiction. L'objectif de cette mission est double : d'une part, l'indication d'une prise en charge adéquate permet au bénéficiaire d'être bien accompagné et à l'équipement d'être judicieusement utilisé ; d'autre part, le dispositif d'orientation alimente la planification par le recensement des besoins.

Coordination

Le SAHA favorise la coordination entre les différents acteurs de la prise en charge des personnes en situation de handicap ou souffrant d'addiction, au sein des institutions pour adultes, des organismes de soutien ou dans d'autres entités étatiques ou paraétatiques ne dépendant pas de l'activité du SAHA.

Le SAHA collabore avec les autorités fédérales, les entités similaires au SAHA dans les autres cantons, les services de l'Etat et toute entité ou société utile à l'accomplissement de ses missions.

De surcroît, le chef du SAHA préside la Commission latine des organismes latins responsables des institutions sociales (COLORIS), dépendant de la Conférence latine des affaires sanitaires et sociales (CLASS).