Coqueluche

La coqueluche est une maladie infectieuse aiguë des voies respiratoires, causée par la bactérie Bordetella pertussis. Cette maladie très contagieuse se transmet par voie aérienne: l'agent pathogène se retrouve en suspension dans l'air lorsqu'une personne infectée tousse, éternue, parle.


Une maladie contagieuse sournoise

Les symptômes

La coqueluche s'exprime environ 10 jours après la contagion par des symptômes d'allure grippale (écoulement nasal, légère fièvre) et une toux modérée peu caractéristique. Cette phase dure 1 à 2 semaines.

Puis, surviennent les symptômes caractéristiques de la coqueluche avec des quintes de toux typiques, une reprise inspiratoire en "chant du coq" ou des vomissements après les accès de toux. Cette phase peut durer de 1 à 6 semaines. Chez les bébés de moins de 6 mois, les symptômes peuvent être atypiques et des apnées parfois sévères peuvent se manifester.

La phase de convalescence se caractérise par une diminution lente des symptômes et dure des semaines, voire des mois. 

La personne infectée est contagieuse dès les premiers signes cliniques, soit avant l'apparition des symptômes caractéristiques de la maladie. La transmission de l'infection à l'entourage proche s'effectue donc souvent avant même que l'on connaisse l'origine du mal.

Les complications possibles

Les complications sont particulièrement redoutées chez les nourrissons et les enfants en bas âge non vaccinés de façon optimale: pneumonies, apnées, atteintes du cerveau. Chez les enfants de moins d'un an, l'hospitalisation est nécessaire dans 50% des cas.

Les complications sont rares chez les adultes.

Une immunité limitée dans le temps

Contrairement à de nombreuses maladies infantiles, il est possible de contracter plusieurs fois la coqueluche au cours de sa vie. Le système immunitaire développe une immunité à long terme, mais pas à vie.

 

La vaccination

La coqueluche est une maladie infectieuse évitable par la vaccination. Pour une protection optimale des enfants, l'Office fédéral de la santé publique recommande une vaccination aux :

  • enfants à l'âge de 2, 4 et 6 mois, puis à 15-24 mois, et à 4-7 ans ;
  • schéma de vaccination accéléré pour les enfants fréquentant une structure d'accueil avant l'âge de 5 mois : 2, 3 et 4 mois, puis 12-15 mois et 4-7-ans ;
  • adolescents âgés de 11 à 15 ans (vaccination de rappel en même temps que la vaccination contre la diphtérie et le tétanos) ;
  • adultes de 25-30 ans susceptibles de devenir parents ;
  • femmes enceintes lors du 2e trimestre de chaque grossesse ;
  • adolescents et adultes de tout âge en contact régulier avec des nourrissons de moins de 6 mois (personnel de crèches, mamans de jour, grands-parents) chaque 10 ans.

La vaccination de l'entourage de nourrissons (parents, frères et sœurs, grands-parents, personnel de crèches, mamans de jour) permet de protéger les petits enfants qui ne disposent d'aucune protection immunitaire contre cette maladie.

La vaccination est non seulement un acte de protection individuel, mais aussi un acte de solidarité qui permet de protéger les personnes de son entourage qui ne peuvent être vaccinées.

La population est mal protégée. La couverture vaccinale est insuffisante tant chez les enfants et les adolescents, que chez les adultes. Dans le canton de Neuchâtel, la couverture vaccinale atteint 86-87% chez les enfants de 8 ans et les adolescents de 16 ans selon l'enquête suisse sur la couverture vaccinale de 2014. Afin de garantir une immunité de groupe, la couverture vaccinale devrait atteindre 92-95%.