HNE demain

Campagne sur la votation HNE : appel du Conseil d'État au respect de l'autre

Le Conseil d'État s'inquiète de la tournure de la campagne relative à la réorganisation hospitalière. Les mensonges auxquels elle donne lieu menacent le bon déroulement du débat démocratique. De même, les mises en causes personnelles qui se multiplient sont inacceptables. Ces dérives n'amènent aucune contribution utile à la formation de l'opinion des citoyennes et des citoyens. Dès lors, le Conseil d'État appelle chacune et chacun à s'en tenir aux règles du débat d'idées et au respect de l'autre. Il a en outre sollicité du service de la santé publique la mise en évidence d'éléments factuels à propos desquels des informations erronées ont été diffusées. Il est en effet nécessaire de rétablir des bases aussi objectives que possible pour la suite des débats.

Faits réels face aux contre-vérités qui circulent

-        Adoption par le Grand Conseil : le contre-projet HNE-Demain présenté par le Conseil d'État et soutenu par l'HNE a été approuvé par 84 voix contre 26 par le Grand Conseil au mois de novembre dernier. Les 26 oppositions se sont réparties par district ainsi :

  • 15 députés du district de La Chaux-de-Fonds et 4 du district du Locle, soit 19 des Montagnes neuchâteloises ;
  • 5 du district de Neuchâtel et 1 du district de Boudry, soit 6 du Littoral neuchâtelois ;
  • 1 du district du Val-de-Travers ;
  • aucun du district du Val-de-Ruz ;

-        Soutiens professionnels : les organisations médicales, celles de personnels soignants, et les associations professionnelles que sont la chambre du commerce et de l'industrie, la fédération neuchâteloise des entrepreneurs et l'union neuchâteloise des arts et métiers se sont prononcées en faveur du contre-projet des autorités;

-        Sort de l'HNE : l'organisation de l'hôpital public et de ses prestations reste placé sous la responsabilité de l'HNE avec le contre-projet des autorités; l'HNE est appelé à disparaître et à être remplacé par deux établissements indépendants à créer avec l'initiative ;

-        Présence dans les régions : des sites de l'HNE (policliniques, centres de compétences cantonaux) sont prévus dans les Montagnes neuchâteloises, à Neuchâtel et à Val-de-Travers avec le contre-projet des autorités ; l'initiative prévoit des sites dans les Montagnes neuchâteloises et sur le Littoral neuchâtelois mais ne précise rien s'agissant des autres régions ;

-        Subventions de l'État : en-dehors des prestations facturées aux patients (respectivement à leur assurance-maladie), l'HNE reçoit des subventions de l'État pour les prestations rendues à la collectivité (formation, urgences, etc.). Ces subventions se montaient à 79 millions de francs en 2012 et à moins de 60 millions en 2017. Le contre-projet des autorités permet des économies supplémentaires de l'ordre de 12 millions de francs chaque année. Les conséquences financières de l'initiative n'ont pas été chiffrées ;

-        Coûts d'investissement : avec le contre-projet des autorités, l'État n'investira pas lui-même et ne s'endettera donc pas. En cas d'acceptation du contre-projet des autorités, l'HNE investira 240 millions de francs dans des bâtiments neufs dans les Montagnes neuchâteloises (175 millions) et dans une extension du site de Pourtalès (65 millions). Le Grand Conseil a autorisé par 96 voix contre 8 que l'État garantisse les emprunts réalisés par l'HNE pour réaliser ces travaux ;

-        L'idée d'un site unique au Val-de-Ruz a été évaluée : en plus des problèmes qu'elle poserait en termes d'aménagement du territoire, cette idée a été écartée pour les motifs suivants : elle rétrécirait le bassin de recrutement de personnel, elle accroîtrait le risque de perte de patients, elle impliquerait un investissement plus important puisqu'elle ne permettrait pas de valoriser les bâtiments existants – et presque neufs – de Pourtalès et coûterait plus cher dans son fonctionnement annuel du fait de l'ouverture d'une policlinique supplémentaire.


Le Conseil d’État et le Grand Conseil proposent un positionnement de l’HNE comme hôpital cantonal public non universitaire, offrant l’essentiel des prestations dont la population neuchâteloise a besoin. Organisé autour de trois policliniques, à La Chaux-de-Fonds, à Neuchâtel et à Val-de-Travers, assurant les besoins principaux des patients, l’HNE est appelé à créer deux centres de compétences hospitaliers, le premier dans le domaine des soins aigus, à Pourtalès à Neuchâtel, et le second dans le domaine du traitement et de la réadaptation, en un lieu à définir à La Chaux-de-Fonds.

Un site Internet pour bien expliquer les choix effectués

Cette réforme hospitalière est complexe et importante et suscite de nombreuses réactions et questions. Ce site a été mis en place afin d’assurer une information transparente à la population neuchâteloise, aussi complète que possible sur le sujet. Il sera mis à jour de manière régulière.

 Il rappelle les propositions du Conseil d’État validées par le Grand Conseil ainsi que les enjeux  et les risques pour le canton liés à ce projet. La phase transitoire entre la situation actuelle et le moment où la nouvelle organisation sera effective, qui a soulevé beaucoup de questions durant la phase de consultation, y est explicitée en détail. Un lexique fournit une définition des principaux termes utilisés, tels que « policlinique » ou « réadaptation ». Enfin, une foire aux questions (FAQ) permet de trouver réponses aux questions les plus fréquentes. 

 

Actualités

 

11.01.2017 - Diaporama de la séance d’information publique du Conseil d’État du 11 janvier à Cernier sur les enjeux de la votation HNE

10.01.2017 - Hôpital neuchâtelois (HNE) : retour en arrière de 15 ans ou progrès pour 30 ans ? Un vote crucial pour notre canton

23.08.2016 - Hôpital neuchâtelois (HNE): mise en ligne d'un site Internet renseignant sur l'HNE de demain

07.07.2016 - Nouvelles bases légales, financières et géographiques précisées par le Conseil d’État et confirmation sollicitée du Grand Conseil

30.06.2016 - Adoption du rapport au Grand Conseil concernant l'organisation spatiale d'Hôpital neuchâtelois

15.04.2016 - Le Conseil d'État ouvre la consultation sur l'organisation de l'hôpital cantonal de demain

04.05.2015 - Lancement des études visant à dessiner l'hôpital de demain

 

téléchargements

 

Rapport du Conseil d'État au Grand Conseil

Rapport du Comité de pilotage

Annexes du rapport du Comité de pilotage

Vidéo

 

Film « Quel système de santé pour le canton de Neuchâtel au 21e siècle ? » (16'24'')