Financement

Qui finance les prises en charge en psychomotricité ?

Financement par l'État de Neuchâtel

Le centre de psychomotricité fait partie des prestations de l'État de Neuchâtel.

Hors financement par l'office de l'enseignement spécialisé, le montant de CHF  96.-- la séance, est demandée aux responsables légaux de l'enfant.

Cette participation financière ne représente pas le prix coûtant du travail effectué par les thérapeutes en psychomotricité.

Financement par l'office de l'enseignement spécialisé

Suite aux restructurations liées à la RPT, le financement des prises en charges reconnues « mesures médicales AI » est repris par le canton dès le 1er janvier 2008. L'office de l’enseignement spécialisé (OES) est l’organe qui a repris cette fonction pour les mesures de psychomotricité. 

Cette office octroie des mesures pour les enfants et jeunes de 0-20 ans

L'OES peut être sollicité pour des demandes de financement :

  • de bilans psychomoteurs à la demande des familles avec signalement d'un médecin ou de l'école selon des critères liés à l'âge ou au type de besoin
  • de traitements en psychomotricité, selon des critères de diagnostiques psychomoteurs et/ ou médicaux

Toutes les informations utiles et les formulaires sont disponibles sur le site de l’OES.

Financement par les caisses-maladie

La thérapie psychomotrice ne fait pas partie des prestations reconnues par la "LaMal", loi régissant les prestations de l'assurance maladie de base. Les prestations psychomotrices ne sont donc pas remboursables par les caisses-maladie, cependant elles peuvent, dans certains cas, être remboursées par l'assurance complémentaire. Le centre de psychomotricité dégage sa responsabilité face à une éventuelle démarche de remboursement de cette contribution de la part de l'assureur.

Le secrétariat ou le thérapeute du centre de psychomotricité répond à toutes les questions à ce sujet.