Prestations financières

Conformément à l’article 80 de la loi sur l’asile, les cantons assurent l’assistance des personnes qui séjournent en Suisse.

Les prestations accordées aux requérants sont des allocations minimales selon les dispositions particulières de la loi fédérale sur l’asile. D’une manière générale, elles sont inférieures aux prestations financières attribuées aux bénéficiaires de l’aide sociale domiciliés dans le canton. Des normes cantonales déterminent, sous forme de forfait, l’aide financière de base qui leur est octroyée. Les informations concernant l’aspect médical sont données à la page prestations médicales.

Les informations concernant les réfugiés statutaires se trouvent à la page réfugiés statutaires.

Toute personne qui exerce une activité lucrative ou qui est au bénéfice de prestations de tiers, doit prendre en charge tous les frais pour lui-même et sa famille (logement, nourriture, assurance maladie, etc.) Si son revenu n’est pas suffisant pour couvrir tous les frais, une assistance partielle lui est octroyée.

 

Requérants d'asile hébergés dans un centre collectif

L’aide financière attribuée aux requérants placés dans un centre s’élève à CHF 300.- /mois. Ce montant couvre la nourriture, l’argent de poche, l’habillement, les déplacements et les frais divers.

Cette aide est allouée selon la composition des ménages.

 

Requérants d'asile hébergés en appartement

Un montant de CHF 480.- est octroyé pour une personne hébergée en appartement. Ce montant couvre la nourriture, l’argent de poche, l’habillement, les déplacements et les frais divers.

La location des appartements est prise en charge par l’OSAS.

 

Requérants d'asile déboutés

Les requérants d’asile déboutés et les personnes frappées d’une décision de non entrée en matière sont tenus de quitter la Suisse et doivent collaborer activement à leur départ.

Ces personnes ont néanmoins droit, si elles se trouvent dans le dénuement et en font la demande, à une aide d’urgence pour personnes en séjour illégal. Cette aide, qui ne doit pas inciter à prolonger le séjour en Suisse, consiste en un logement en centre collectif et à CHF 8.- /jour pour couvrir les dépenses usuelles (nourriture, produits d’hygiène, vêtements) et à la prise en charge des frais des soins médicaux d’urgence.

Certaines populations particulièrement vulnérables (femmes avec enfants, maladie grave, etc.) sont hébergés à titre exceptionnel en appartement. Ces personnes reçoivent CHF 10.- /jour.