Accueil des nouveaux arrivants

​Programme d'accueil des nouveaux arrivants (ANA)

Chaque année ce sont plusieurs milliers de personnes qui prennent résidence dans une commune neuchâteloise. L'accueil de ces nouveaux arrivants par l'autorité communale constitue par conséquent un élément essentiel de leur adaptation. Le sentiment d'être accueilli avec bienveillance est le premier pas vers une intégration réussie pour toute personne qui s'installe dans un nouvel environnement, qu'elle soit suisse ou étrangère.
 
Initié en 1998 par la Communauté pour l'intégration et la cohésion sociale (CICM) en collaboration avec le service de la cohésion multiculturelle (COSM), le programme d'accueil des nouveaux arrivants (ANA) vise à offrir une formule qui améliore la qualité de l'accueil des nouveaux arrivants suisses et étrangers dans les communes partenaires de l'action et qui leur permet de se mouvoir plus aisément au quotidien.
 
Dans la pratique, la formule cantonale ANA vient compléter la distribution systématique dans toutes les communes neuchâteloises de la Charte de la citoyenneté et prévoit en particulier:
 
  • La remise de documents et des informations utiles sur la commune et ses différents services.
  • L'envoi d'une lettre de bienvenue personnalisée et traduite, signée par le Conseil communal.
  • L'invitation à une cérémonie de bienvenue, laïque et politiquement neutre, à laquelle assiste, dans la mesure du possible, le Conseil communal in corpore.
  • Des actions spécifiques complémentaires selon les communes.
  • Le recours à des traducteurs-médiateurs.
  • La possibilité de suivre un cours de français organisé par le Centre neuchâtelois de formation pour adultes (CEFNA).

Coordonné par le COSM, ce programme s'inscrit dans les priorités du Conseil d'Etat et du programme d'intégration cantonal (PIC). Son application est assurée par deux instances distinctes qui se réunissent régulièrement:

  •  Un groupe de pilotage qui assure une fonction stratégique, supervise et valide les décisions politiques.
  • Un comité de projet qui assure une fonction opérationnelle et veille à la mise en œuvre concrète et au bon déroulement du projet.
Ayant débuté par un projet pilote au Landeron, il compte actuellement comme membres les communes de Bevaix, Boudry, La Chaux-de-Fonds, Cortaillod, Le Landeron, Le Locle, Neuchâtel et Val-de-Travers. Il concerne environ deux-tiers de la population totale du canton et trois-quarts de la population étrangère résidante. Une extension progressive à d'autres communes du canton est prévue.
 
Depuis 2014, une nouvelle mesure est proposée aux nouveaux arrivants en complément au programme ANA: la primo-information.