Cadastre neuchâtelois

Le cadastre CANEPO des sites pollués du canton de Neuchâtel recense les sites dont la pollution est probable ou vérifiée.

Il a été établi à partir de documents d’archives détenus par les autorités, de renseignements fournis par les entreprises concernées et d’indications de témoins de l’époque. Il est régulièrement mis à jour en fonction des informations nouvellement acquises dans le cadre des études et travaux menés sur les sites.

 

Le cadastre a plusieurs fonctions:

  • Outil d’aide à la décision, il permet de déceler les sites qui constituent une menace pour l’homme et son environnement, de les classer par priorité d’intervention, et de définir les mesures d’investigation, de surveillance et d’assainissement qui s’imposent pour protéger l’eau, le sol et l'air.
  • Outil de planification, il permet d’intégrer la gestion des sites pollués dans les politiques d’aménagement du territoire et de gestion de l’eau, ou bien encore dans les projets de construction.
  • Outil d’information, il permet de renseigner le public sur les pollutions probables ou avérées issues de notre passé industriel.
  • Mémoire destinée aux générations actuelles et futures, il permet de conserver la trace des décisions et des mesures prises sur les sites et d’éviter que des sites ne soient « oubliés ».

Le cadastre cantonal comprend 737 sites pollués définitivement inscrits à la fin septembre 2013, dont: 

  • 406 aires d’entreprises et 48 buttes de tir
  • 275 décharges
  • 8 lieux d’accident

Le cadastre CANEPO peut être consulté librement sur le guichet cartographique  ou sur demande auprès du service de l'énergie et de l'environnement. L’inscription dans le cadastre a des incidences différentes pour le détenteur selon le classement du site.

Certains sites pollués du canton sont recensés dans des cadastres fédéraux.