8 Surfaces d'habitat et d'infrastructure

​La présente fiche thématique montre comment ont évolué les surfaces d’habitat et d’infrastructure dans le canton depuis les années 80. Celles-ci se divisent en cinq catégories: aires industrielles et artisanales, aires de bâtiments, surfaces de transport, surfaces d’infrastructure spéciale et espaces verts/lieux de détente. Les calculs se basent sur les données de la statistique suisse de la superficie. D’autre part, la fiche présente l’évolution des surfaces d’habitat et d’infrastructure par habitant.

Enjeu

La maîtrise de l’étalement urbain est un enjeu crucial du développement territorial. Les résultats de la statistique de superficie permettent de déterminer si l’évolution effective de l’occupation du sol correspond aux objectifs fixés en matière de développement territorial et à une utilisation mesurée de cette ressource limitée. Le Conseil fédéral s’est fixé pour objectif de stabiliser les surfaces d’habitat et d’infrastructure à 400 m2 par habitant.

Faits et chiffres

8_Graphique_fiche_brève.png
Évolution des différentes catégories de surface urbanisée entre trois séries temporelles (1979-85, 1992-97 et 2004-09) dans le canton de Neuchâtel. Source : STAT,  selon la statistique suisse de la superficie publiée par l’OFS.

Au total, les surfaces d’habitat et d’infrastructure sont passées de 5659 ha en 1979/85 à 6'701 ha en 2004/2009, ce qui correspond à une hausse de 18,4%. La progression a été marquée entre les deux premières séries temporelles de données et a ralenti par la suite. Le ratio par habitant a lui aussi sensiblement augmenté au cours des trois périodes observées. De la première à la troisième série, il est passé de 357 mà 397 m2 par habitant. Cela représente une hausse de près de 11% (+39 m2/hab).

Interprétation

En termes de surfaces d’habitat et d’infrastructure par habitant, le canton de Neuchâtel se trouve dans la moyenne suisse. Il ne devrait pas concéder davantage de surface à l’urbanisation, à moins que sa population augmente fortement. Le léger ralentissement de la progression au fil du temps, qui caractérise l’évolution des différentes catégories de surface et celle des surfaces par habitant, va dans le sens de cet objectif de stabilisation. Néanmoins, la tendance reste à l’augmentation et demande une surveillance à ce niveau.

 

pour en savoir plus

 
Fiche détaillée du thème 8