10 Parc de logements

La présente fiche thématique évalue l’état et la dynamique du parc de logements. Elle se base sur deux indicateurs: le taux de logements vacants, qui reflète l’effet de l’offre et de la demande, ainsi que le nombre de logements construits.

Enjeu

La politique du développement territorial souhaite rendre plus durable le milieu construit et améliorer le cadre de vie de la population. Elle doit tenir compte des prévisions démographiques du canton, qui table sur une croissance de quelque 18’000 habitants d’ici à 2040, et répondre aux besoins de la population. Cela implique de diversifier l’offre de logements et d’augmenter le nombre de ceux à loyer modéré. Il importe également de prendre en considération d’autres facteurs, tels que la diminution de la taille des ménages, le vieillissement de la population ou le taux de divorce.    

Faits et chiffres

Entre 1994 et 2013, le taux cantonal de logements vacants a évolué globalement de la même manière que la moyenne suisse. Il a d’abord eu tendance à diminuer, puis il a connu une certaine stabilité, à partir de 2002, avant de chuter en 2013. Des disparités importantes apparaissent entre les districts. Le Val-de-Travers et La Chaux-de-Fonds ont rejoint progressivement les districts situés en dessous du taux de pénurie (1,5%). Actuellement, seul le district du Locle se trouve encore au-dessus de ce seuil. Des différences entre les districts existent aussi en ce qui concerne la durée de vacance et les prix. La première conséquence de la pénurie de logements est une pression à la hausse sur les loyers.  

10_Graphique_fiche_brève_v3.png
Évolution du taux de vacance des logements, par district, dans le canton de Neuchâtel. Source : STAT, Annuaire statistique du canton de Neuchâtel.

En termes de construction de nouveaux logements, la tendance actuelle est encourageante. L’évolution est positive depuis 2010. La commune de La Chaux-de-Fonds arrive en tête, avec 170 logements construits en 2012. Les autres constructions se sont réalisées principalement sur le Littoral et au Val-de-Ruz.

Interprétation

La situation reste tendue sur le marché du logement. Avec un taux de vacance moyen de 0,82% en 2013, le canton se trouve en situation de pénurie. Par ailleurs, le marché n’offre pas suffisamment de logements à loyer modéré. Pour augmenter, puis maintenir leur proportion par rapport à l’ensemble du parc immobilier, il est nécessaire de soutenir la construction de nouveaux logements d’utilité publique.
 
  

Pour en savoir plus

 
Fiche détaillée du thème 10