Fiscalité des personnes physiques

En 2012, le Grand Conseil a validé la mise en œuvre d'un certain nombre de mesures visant à restaurer l'attractivité du canton de Neuchâtel sur le plan fiscal. Les mesures s'adressent à la grande majorité des contribuables, avec un accent particulier pour les familles quel que soit leur niveau de revenu.

La fiscalité neuchâteloise a ainsi baissé chaque année depuis 2013. Les mesures suivantes ont été mises en œuvre :

2013

  • Abaissement général du barème.
  • Déductibilité intégrale des frais de garde jusqu'à l'âge de 14 ans.

    Abandon de la franchise de 5% du revenu net et du plafond de la déduction fixé à 3'000 francs.
  • Déductibilité des versements aux partis politiques à hauteur de 5'000 francs.

2014 

  • Introduction d'un rabais sur l'impôt annuel de 200 francs par enfant.

2015 

  • Augmentation des déductions pour enfants et abandon de la dégressivité de la déduction en fonction du niveau de revenu.

    Déductions calculées en fonction de l'âge des enfants :

    De 0 à 4 ans :             6'000 francs

    De 4 à 14 ans :           6'250 francs

    14 ans et plus :           6'500 francs

 

2016 

  • Nouvelle augmentation des déductions pour enfants :

            De 0 à 4 ans :             6'000 francs

            De 4 à 14 ans :           6'500 francs

            14 ans et plus :           8'000 francs


  • Nouvelle déduction des frais de formation à des fins professionnelles à hauteur de
    12'000 francs.

2017

  • Nouvel abaissement du barème général.

 

Perspectives pour le futur

Le Conseil d'État maintient sa volonté de poursuivre à futur la baisse de la fiscalité neuchâteloise afin de la rendre plus attractive, particulièrement pour les familles, la classe moyenne et les petits propriétaires immobiliers. Ainsi, il étudie quels nouveaux aménagements peuvent être mis en œuvre, de manière progressive et proportionnée à la capacité financière de l'État et des collectivités, et compte livrer un rapport au Grand Conseil en 2018.