Votation cantonale du 24 septembre sur le Nouvel hôtel Judiciaire(NHOJ)

Un projet cohérent, efficace et avantageux pour une justice digne

Le 24 septembre prochain, la population neuchâteloise sera appelée à se prononcer sur l’engagement de 48,5 millions de francs pour la construction d’un Nouvel hôtel judiciaire (NHOJ) sur le site redynamisé de la place de la Gare à La Chaux-de-Fonds. Les structures actuelles ne sont absolument plus adaptées aux besoins, tant en termes de sécurité, de dignité pour les victimes, de confidentialité, de vétusté que de pérennité des baux à loyer. L’adaptation des infrastructures actuelles serait beaucoup plus onéreuse que la construction d’un bâtiment rationnel. Dans des conditions optimales tant en termes de conditions de travail que d’accueil, le NHOJ regroupera huit entités judiciaires sur un seul pôle. Dire Oui au NHOJ le 24 septembre prochain, c’est dire OUI à un projet cohérent, efficace et avantageux. OUI à une justice sereine et digne pour la population neuchâteloise !

Il est urgent aujourd’hui d’apporter des réponses à la problématique du relogement du pouvoir judiciaire et aux besoins d’une justice sereine et digne pour la population neuchâteloise. Tout le monde reconnaît que les structures actuelles ne répondent absolument plus aux besoins, notamment en termes de sécurité, de vétusté, de dignité pour les victimes, de confidentialité, d’espace disponible pour le personnel judiciaire et de pérennité des baux à loyer, a relevé le conseiller d’État Alain Ribaux, chef du DJSC, lors d’une conférence de presse conjointe du Conseil d’État et des Autorités judiciaires tenue ce jour au Château de Neuchâtel.

Depuis plusieurs années et de manière récurrente, le pouvoir judiciaire relève la situation préoccupante de ses locaux, notamment au niveau de leur sécurité. Le manque chronique de place disponible rend difficile le recrutement de nouveaux collaborateurs et collaboratrices et compromet toute expansion ou évolution future. De plus, cette situation oblige les magistrat-e-s à occuper des locaux séparés des greffes et distants des salles d’audience avec les inconvénients pratiques qui en découlent.

Le NHOJ, la réponse adéquate !

Le Nouvel hôtel judiciaire (NHOJ) est la réponse adéquate. De manière efficace et sans luxe, tout en étant exemplaire (Minergie-P), le nouveau bâtiment prévoit de regrouper sur un pôle judiciaire les magistrat-e-s et les services de deux des trois autorités du pouvoir judiciaire neuchâtelois, soit le Tribunal d’instance et le Ministère public, actuellement dispersés sur huit sites différents, le Tribunal cantonal restant pour sa part sur son site actuel à Neuchâtel. De multiples études ont d’ailleurs démontré que la construction du NHOJ est la meilleure solution pour améliorer tant les conditions d’accueil que de travail.

Site optimal et sécurité renforcée

Essentielle, la sécurité sera elle aussi notablement améliorée : sécuriser un seul bâtiment est évidemment plus performant et moins cher ; ainsi, par exemple, les fourgons cellulaires pénétreront directement dans le bâtiment, ce qui contribuera à réduire les dispositifs policiers actuels nécessaires dans les grandes affaires.

Situé au carrefour de la route et du rail – et doté de places de parc – le NHOJ s’inscrit par ailleurs pleinement dans la poursuite des objectifs du projet « Mobilité 2030 » plébiscité par la population neuchâteloise, ainsi que dans la vision « Un canton, un espace ». Implanté sur un site optimal, à côté de la gare, le nouveau bâtiment contribuera incontestablement au développement urbanistique de la ville de La Chaux-de-Fonds.

Un investissement qui générera des économies

La construction du NHOJ implique certes un investissement de 48,5 millions, mais cet investissement générera des économies ! Construit selon les normes Minergie-P - et donc en conformité avec la politique énergétique du canton -, le nouveau bâtiment engendrera 30% d’économies dans les frais d’énergie. De son côté, le parking qui sera construit permettra d’engranger des recettes locatives. Des surfaces actuellement louées à des tiers pour des services de l’État pourront être libérées, lesdits services s’installant dans le NHOJ. Au surplus, les trois millions de francs déjà investis dans les études approfondies (pour une juste évaluation des coûts) seraient perdus si le NHOJ était refusé en votation.

OUI au NHOJ le 24 septembre 2017 !

Largement plébiscité par le Grand Conseil en novembre 2016, le projet NHOJ concrétise la plus importante réforme qu’ait connue la justice neuchâteloise depuis l’instauration de la République, une réorganisation et modernisation des structures judiciaires qui est aussi le reflet de l’évolution de notre société. 

Le projet NHOJ correspond en termes d’infrastructure, de configuration et d’équipements aux besoins exprimés par le pouvoir judiciaire. Il offre à la population neuchâteloise ainsi qu’aux auxiliaires de la justice un cadre adapté aux exigences et aux contraintes liées à l’administration judiciaire. Enfin, il permet d’envisager sereinement les développements et l’évolution futurs de la justice neuchâteloise.

Il s’agit, avec la Réforme des institutions qui sera également soumise à votation le 24 septembre prochain, de l’un des projets d’importance majeure pour l’avenir du canton de Neuchâtel, a précisé, au nom du Conseil d’État, le conseiller d’État Alain Ribaux. Un projet-phare qui s’inscrit aussi totalement dans la poursuite de « Mobilité 2030 ». En cas de OUI le 24 septembre prochain, la réalisation du NHOJ est prévue d’ici 2020.

Dire Oui au NHOJ le 24 septembre prochain, c’est dire OUI à un projet cohérent, efficace et avantageux. OUI à une justice sereine et digne pour la population neuchâteloise !


Vidéo

Aujourd’hui, il devient urgent d’apporter des réponses à la problématique du relogement du pouvoir judiciaire et aux besoins d’une justice sereine et digne pour la population neuchâteloise. Et le Nouvel hôtel judiciaire est LA réponse. Tout le monde reconnaît que les structures actuelles ne répondent plus aux besoins, notamment en termes de sécurité, de vétusté, de dignité pour les victimes, de confidentialité et d’espace disponible pour le personnel judiciaire. Découvrez dans le petit film ci-dessous (durée: 2') la situation actuelle à travers quelques exemples de locaux judiciaires neuchâtelois : Ministère public à Neuchâtel et Tribunal régional des Montagnes et du Val-de-Ruz à La Chaux-de-Fonds.